Vos recrutements informatiques

700 000 développeurs, chefs de projets, ingénieurs, informaticiens...

Contactez notre équipe spécialiste en recrutement

Plusieurs conférences JavaOne se tiendront hors des États-Unis
Aucune date n'est encore annoncée pour l'Europe

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
Mise à jour du 30/08/10

On savait déjà officieusement que James Gosling, le fondateur de Java, ne serait pas présent (lire ci-avant). On sait à présent officiellement que Google ne sera pas non plus à JavaOne. Une première depuis 2004.

« Le récent procès d'Oracle contre Google et l'open-source rend impossible pour nous le libre partage de nos idées sur l'avenir de Java et de l'open-source en général », explique Joshua Bloch du Google Open Source Programs Office.

Google le regrette et promet de trouver d'autres moyens pour échanger avec les développeurs Java. Car pour Bloch, ce type d'évènement reste encore « la meilleure manière de participer à la communaté, en échangeant nos expériences et en apprenant des vôtres ».

Mais cette année, l'échange ne se fera donc pas au JavaOne.

Le communiqué de Google, assez court et très cinglant contre Oracle, souffle le chaud et le froid. Le chaud puisqu'il indique que Moutain View continue à chercher à échanger avec la communauté. Mais également le froid, puisqu'il peut aussi laisser entendre que Google n'a plus la possibilité de s'exprimer sur le sujet Java en général.

Après l'abandon d'OpenSolaris, et ce malgré ses promesses réitérées de ne pas le faire, Oracle a très rapidement vu son image se détériorer dans le monde du libre.

Une vague sur laquelle Google entend bien surfer en se présentant comme le chevalier blanc de l'open-source face au chevalier noir Larry Ellison.

Position caricaturale ou non, elle rend en tout cas l'intervention du PDG d'Oracle en ouverture du JavaOne le 20 septembre prochain encore plus attendue.

Et encore plus sous tension.

Source : Blog Google Code

Et vous ?

Oracle est-il en train de devenir l'ennemi du libre ?
Ou Google tente-t-il de s'attirer la sympathie de la communauté Java en caricaturant Oracle ?

MAJ de Gordon Fowler

Java : Larry Ellison livrera sa vision de l'avenir le 20 septembre
Prochain, le PDG d'Oracle ouvrira un JavaOne qui s'annonce tendu

Mise à jour du 24/08/10

Le prochain JavaOne se déroulera dans moins d'un mois à San Francisco, en attendant que la conférence se délocalise et voyage à travers le monde (lire ci-avant).

Le 20 septembre, donc, Larry Ellison, le PDG d'Oracle (et le plus rémunéré des PDG sur les 10 dernières années) et son vice-président « partageront la vision d'Oracle pour renforcer les investissements et l'innovation dans Java ».

Cette « keynote » sera particulièrement attendue. Voire tendue.

Car si certains sujets ne font pas - ou peu polémiques (avenir de GlassFish, JavaFx, etc.) - d'autres susciteront un très vif intérêt de la part de la communauté.

Le récent procès d'Oracle contre Android et l'utilisation que Google fait du langage crée - chez certains - un réelle peur sur l'avenir de la technologie. De nombreux développeurs se demandent par exemple ici-même si Google, échaudé, ne va pas se rabattre sur son propre langage (beaucoup font un parallèle avec la naissance de .NET après que Microsoft a connu le même type d'attaques).

Autre sujet qui fâche, la fin d'OpenSolaris. Une fin plutôt brutale.

Ces deux affaires mises bout à bout ont, en une semaine, donné à Oracle le statut de quasi ennemi numéro 1 de la communauté open-source. Communauté dont les développeurs Java font partie.

Concrètement, c'est la question de la gouvernance (au travers des JCP) et celle de la certification des implémentations du langage que l'on espère voir aborder – et clarifier – par Larry Ellison.

Malheureusement, un rapide tour du site officiel de la conférence n'indique rien à ce sujet.

En revanche, ironie de l'histoire, une session traitera de la plateforme Cloud de Google pour les développeurs (Google App Engine).

L'avenir de Java n'est pas en danger. Oracle aurait trop à perdre à saborder la technologie. Larry Ellison expliquera d'ailleurs par exemple comment il entend s'y prendre pour que « Java continue à devenir la plateforme la plus puissante, flexible, sécurisé et ouverte de toute la communauté des développeurs » (lire également ci-avant).

Pas dit en revanche que l'ambiance soit bonne à ce JavaOne.

Il semble bien, par exemple, que James Gosling (le père de Java) n'ait pas été invité.

Ou qu'il ait refusé de venir.

Tout un symbole.

Source : Annonce de l'intervention de Larry Ellison sur le site officiel de la conférence

Et vous ?

Qu'attendez-vous de l'interventon du PDG d'Oracle : des éclaircissements, des engagements... ou rien ?

MAJ de Gordon Fowler

Plusieurs conférences JavaOne se tiendront hors des Etats-Unis
Mais aucune date n'est encore annoncée pour l'Europe

Les craintes sur l'avenir des technologies de Sun ne semblent pas particulièrement fondées pour Java.

D'après Jaspersoft, le passage de Java et MySQL sous l'égide d'Oracle serait même vue comme une amélioration par la majorité de la communauté.

Oracle s'est également engagé à participer et à ouvrir les Java Community Process.

Enfin récemment, Oracle a semble-t-il redonné un élan au Projet Lambda sur Java 7 et les closures.

Aujourd'hui, une autre bonne nouvelle vient d'être annoncée : il y aura désormais des et non plus une édition de la conférence JavaOne.

Cette conférence se déroule traditionnellement à San Francisco. Oracle a décidé de la faire voyager à commencer par le Brésil et la Chine.

Il se dit qu'une édition locale de JavaOne pourrait avoir lieu l'an prochain en Inde et en Russie (en remplacement des Sun Tech Days).

A quand une (des) date(s) en Europe ?

Source : Annonce sur le JavaOne Conference Blog

Lire aussi :

Les rubriques (actu, forums, tutos) de Développez :

Java

Et vous ?

Attendez-vous avec impatience une conférence JavaOne sur le « Vieux Continent » ? Quels sujets aimeriez-vous y aborder ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de galien galien - Membre averti http://www.developpez.com
le 31/08/2010 à 11:11
Non, tu confonds plateforme et langage. Par exemple, il y a des langages, autre que java qui fonctionnent sur la JVM (Groovy, Scala, JPhyton, ...).

Google a fait l'inverse : un code en langage Java est compilé pour une autre plateforme que la JVM(même si ça en reste proche).

D'ailleurs Dalvlik est plus proche de JavaSE que de JavaME.

Je désespère, essayez au moins de lire les liens techniques sur le sujet.

Allez un autre lien va peut être vous convaincre que Dalvik est loin de ne rien avoir avec la JVM
Et je parle même pas du compilateur JIT de Android 2.2 qui doit être pompé de A à Z.(la je troll un tout petit peu)
Peux tu préciser?
Oracle a bien sa propre JVM : JRockit. Et je n'ai jamais entendu dire que ca posait problème à Sun.

Pour n'importe quelle modification dans le fonctionnement de la JVM il fallait l'accord de Sun.

Au sujet des autres langages, JRuby, Groovy, Scala, javaFX, ils compilent du bytecode java qui tourne sur une JVM répondant aux spécifications, mais cela n'a rien à voir avec la problématique Dalvik.

Si vous avez du temps à perdre il y a le blog de Gosling.
Certains commentaires sont très instructifs.
Avatar de adiGuba adiGuba - Expert éminent sénior http://www.developpez.com
le 31/08/2010 à 11:21
Je n'ai jamais dit que Google était le bon dieu... mais seulement qu'ils ont bien mieux communiquer qu'Oracle sur ce dossier, dont on ne comprend pas vraiment les objectifs.

Est-ce pour sauver Java ME ? Ce n'est pas en s'attaquant à Android qu'ils y arriveront.

Enfin Dalvik est une machine virtuelle, mais ce n'est pas une JVM !

a++
Avatar de galien galien - Membre averti http://www.developpez.com
le 31/08/2010 à 11:29
Je n'ai jamais dit que Google était le bon dieu... mais seulement qu'ils ont bien mieux communiquer qu'Oracle sur ce dossier, dont on ne comprend pas vraiment les objectifs.

Est-ce pour sauver Java ME ? Ce n'est pas en s'attaquant à Android qu'ils y arriveront.

Enfin Dalvik est une machine virtuelle, mais ce n'est pas une JVM !

Ce dossier ne vient que de commencer, Google à une bonne image c'est vrai, je ne comprends d'ailleurs toujours pas la googlomania.

Sauver J2ME, sauver le mot est un peu fort, mais forcer Android à utiliser javaFX, peut être. En toile de fond on a aussi Apple et Flash, n'oublions pas que Elisson et Jobs sont copains comme cochons.

Oui Dalvik est une VM qui ressemble fortement à un fork d'un JVM

Imaginons que chez Oracle il y a assez de techniciens et d'avocat pour qu'ils ne partent pas perdants.
Avatar de adiGuba adiGuba - Expert éminent sénior http://www.developpez.com
le 31/08/2010 à 11:44
Citation Envoyé par galien  Voir le message
Sauver J2ME, sauver le mot est un peu fort, mais forcer Android à utiliser javaFX, peut être.

Cela ne serait pas forcément un mal, même si je ne connais pas JavaFX. A mon avis il aurait été plus intéressant de voir Oracle et Google se rapprocher pour rapprocher officiellement Android et Java. Cela pourrait être possible avec le projet Jigsaw qui devrait modulariser le JDK, on aurait :
  • Les APIs de bases communes aux deux plateformes (java.lang, java.util, ...)
  • Les APIs spécifiques à Java SE (AWT, swing, ...)
  • Les APIs spécifiques à ndroid (android.*)


Si c'est là l'objectif du procès c'est particulièrement maladroit je trouve (à moins qu'il n'y ait eu des discussions qui auraient échoué, mais ce n'est que de la spéculation de ma part).

Citation Envoyé par galien  Voir le message
En toile de fond on a aussi Apple et Flash, n'oublions pas que Elisson et Jobs sont copains comme cochons.

Hum... oui autant privilégier Apple qui ne veut surtout pas de Java sur l'iPhone...

Citation Envoyé par galien  Voir le message
Oui Dalvik est une VM qui ressemble fortement à un fork d'un JVM

Et personne n'a jamais dit le contraire

Citation Envoyé par galien  Voir le message
Imaginons que chez Oracle il y a assez de techniciens et d'avocat pour qu'ils ne partent pas perdants.

Et quel sera l'avenir de Java sur mobile dans ce cas ???

a++
Avatar de galien galien - Membre averti http://www.developpez.com
le 31/08/2010 à 11:52
Cela ne serait pas forcément un mal, même si je ne connais pas JavaFX. A mon avis il aurait été plus intéressant de voir Oracle et Google se rapprocher pour rapprocher officiellement Android et Java. Cela pourrait être possible avec le projet Jigsaw qui devrait modulariser le JDK, on aurait :

* Les APIs de bases communes aux deux plateformes (java.lang, java.util, ...)
* Les APIs spécifiques à Java SE (AWT, swing, ...)
* Les APIs spécifiques à ndroid (android.*)

En fait tu as déjà la notion de profil sous javaFX, common, desktop, phone et tv, un peu la même chose que tu décris.
J'aimerais tout comme toi qu'ils s'entendent et que je puisse faire tourné mes appli javaFX sur Android.
Ce serait bien de la part de Google qui a quand même largement profité de écosystème Java?
Pour avoir lus quelques articles justement sur les histoires de licence, les spécialistes disent que ce genre d'affaire c'est quotidien, ça ne vient aux oreilles de la justice et du grand public seulement quand ça coince.
Et comme toi je ne sais pas du tout où ça coince, mais c'est dommage pour tout le monde, les androinomanes surtout.
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Expert éminent http://www.developpez.com
le 31/08/2010 à 18:43
Citation Envoyé par galien  Voir le message

D'un certain point de vue on peut dire que Google a impliqué nombre de développeurs sur une plateforme J2ME qui violerait la licence java, un peu cavalier tout de même.

Android est tout ce qu'on veut, mais ce n'est certainement pas JavaME. C'est un système d'exploitation complet capable de gérer toutes les fonctionnalités d'un smartphone, jusqu'au niveau matériel. Il n'utilise d'ailleurs les API JavaME que pour la partie OpenGL ES.

Citation Envoyé par galien  Voir le message
Et puis Google est vraiment trop dépendant du langage lui même pour tout le reste, GWT et Gears pour refuser un accord.

Il vaut mieux se méfier de ce dont on souhaite. Google sera peut-être obligé de cracher au bassinet même si c'est Oracle qui a tort, mais je crois qu'on peut compter sur Google pour se rendre moins dépendant envers Java. Je ne pense pas que Java y gagne...

Citation Envoyé par galien  Voir le message
Quant à refaire une API à Android avec un autre langage... j'y crois pas trop.

C'est évident...

Citation Envoyé par galien  Voir le message
Google est vraiment allé trop loin dans le plagiat, surtout depuis la sortie de Android 2.2 avec le compilateur JIT.

Plagiat ? Quel plagiat ? Il n'y a pas une ligne de code de Java dans Android.
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Expert éminent http://www.developpez.com
le 31/08/2010 à 19:05
Citation Envoyé par galien  Voir le message
Après que les développeurs Android de tombent dans la caricature méchant Oracle et gentil Google, je le conçois,

C'est ça, tous les gens qui ne sont pas d'accord avec toi caricaturent... C'est pas avec ce genre d'argument que tu vas améliorer ta crédibilité.
Citation Envoyé par galien  Voir le message
mais en prenant un peu de distance on peut dire que le pire qu'il puisse arrivé à Java c'est la fragmentation, Gosling le dit lui même, le hardware des mobiles ne nécessite plus une telle fragmentation de J2ME, en dix ans on est passé de la calculatrice au micro ordinateur sur les mobiles.

Ca veut dire quoi, un langage fragmenté ? Parce qu'Android n'a jamais eu la prétention d'être une JVM.
Citation Envoyé par galien  Voir le message
Pour ceux qui restent persuadés que Dalvik n'a rien à voir avec Java on a ça, ça et ça.

Le premier lien, c'est une implémentation de Dalvik pour la JVM. Quelle meilleure preuve que ce n'est pas la même chose ?

Le deuxième lien, ce sont des considérations générales concernant la conflit Google-Oracle. Plutôt oiseuses... Le troisième lien parle au moins du sujet, c'est déjà bien. Mais on y trouve des "démonstrations" du type "comme un programme pour Android est compilé en .class avant d'être compilé en .dex, le bytecode Java et le bytecode Dalvik sont équivalents", ce qui n'a rien d'évident. L'outil JUMP de Microsoft permettait de traduire du Java en C#. Est-ce que ça veut dire que Java et C#, c'est la même chose ?

Bref, sans intérêt. Et étrangement, sur un site d'Oracle...
Citation Envoyé par galien  Voir le message
A noté qu'a l'époque, Oracle avait demandé à Sun de pouvoir développer Java de son côté, ce que Sun lui avait refusé, donc...

Oracle a aussi lancé un vote du JCP pour que Sun ouvre le code de Java...
Avatar de galien galien - Membre averti http://www.developpez.com
le 31/08/2010 à 20:30
C'est ça, tous les gens qui ne sont pas d'accord avec toi caricaturent... C'est pas avec ce genre d'argument que tu vas améliorer ta crédibilité.

Non je dis que les gens qui disent que Oracle est un monstre sans tête se complaisent dans la caricature.
Je crois que Sun aurait fait la même chose à terme, qu'aurait on alors entendu??
Ca veut dire quoi, un langage fragmenté ? Parce qu'Android n'a jamais eu la prétention d'être une JVM.

Un langage qui tourne sur une machine virtuelle est fragmenté quand les API du SDK ne sont pas unifiées au plus haut niveau d'abstraction.
Android fragmente java car ce langage est utilisé sur un SDK différent de ce qui est spécifié par le propriétaire de Java, qui en garde la maitrise.
Le premier lien, c'est une implémentation de Dalvik pour la JVM. Quelle meilleure preuve que ce n'est pas la même chose ?

Désolé j'ai regardé les sources du portage de Dalvik pour la JVM:
Écrit 100% en java, pas de code natif (bizarre pour deux VM censée êtres si différentes).
14 fichiers sources étant principalement des Wrappers.
Cela démontre bien que Dalvik et la JVM sont compatibles par encapsulation au niveau des binaires.
Donc Davik est bien une JVM ne répondant pas aux spécifications de Java.

Je ne demande donc qu'une chose, c'est que Google respecte un peu plus le langage en rendant sa plateforme conforme pour que tous les développeurs Java (singleton) puissent l'utiliser.
Avatar de adiGuba adiGuba - Expert éminent sénior http://www.developpez.com
le 01/09/2010 à 8:51
Citation Envoyé par galien  Voir le message
Non je dis que les gens qui disent que Oracle est un monstre sans tête se complaisent dans la caricature.

Le débat n'est pas là. Personne n'a dit cela ici il me semble...

Citation Envoyé par galien  Voir le message
Un langage qui tourne sur une machine virtuelle est fragmenté quand les API du SDK ne sont pas unifiées au plus haut niveau d'abstraction.
Android fragmente java car ce langage est utilisé sur un SDK différent de ce qui est spécifié par le propriétaire de Java, qui en garde la maitrise.

Tu confonds le langage Java et la plateforme Java, ce qui n'est pas la même chose malgré qu'ils partage le même nom !

Le langage n'est pas fragmenté car que ce soit sur la plateforme Java ou Android c'est exactement le même langage qui est utilisé (Java 5.0). Google n'a pas touché au langage.

Enfin on ne peut pas dire que la plateforme soit fragmenté puisqu'il s'agit de deux plateformes totalement différentes. Google a bâtit sa plateforme android sur les bases de la plateforme Java, mais il n'a jamais présenté cela comme une plateforme Java.

Citation Envoyé par galien  Voir le message
Désolé j'ai regardé les sources du portage de Dalvik pour la JVM:
Écrit 100% en java, pas de code natif (bizarre pour deux VM censée êtres si différentes).

C'est logique puisque l'objectif du projet est d'écrire une implémentation en pure Java de la plateforme Dalvik. Pourquoi y aurait-il besoin de code natif ???

Citation Envoyé par galien  Voir le message
Cela démontre bien que Dalvik et la JVM sont compatibles par encapsulation au niveau des binaires.

Il existe plein d'émulateur en pure Java. Donc cela voudrait dire que toutes les consoles correspondantes étaient "compatibles par encapsulation au niveau des binaires" avec la JVM

Citation Envoyé par galien  Voir le message
Je ne demande donc qu'une chose, c'est que Google respecte un peu plus le langage en rendant sa plateforme conforme pour que tous les développeurs Java (singleton) puissent l'utiliser.

Que veux-tu dire par "rendre sa plateforme conforme" ? Par rapport à quoi ?

a++
Avatar de Philippe Bastiani Philippe Bastiani - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 01/09/2010 à 11:04
adiGuba... réponse en bloc !

Si si depuis le rachat, Oracle est présenté comme un loup (dixit l'auteur de la news : Oracle est-il en train de devenir l'ennemi du libre ?...); face aux gentils que sont/étaient SUN et IBM... et, Google se présente comme le cheval blanc !

Je trouve qu'Oracle est plus clair que SUN vis-à-vis des brevets qui ont été déposés par SUN... Pourquoi déposer des brevets si la concurrence que passer outre ? pourquoi par exemple autoriser Harmony et faire payer pour une implémentation de J2ME ? ...

Un brevet n'est pas une simple licence... frein a l'innovation concurrentielle, certes, mais c'est ainsi... si tu utilises le concept tu payes... Google connait la chanson: n'ont t'ils pas déposé un brevet pour leur page d'accueil ?

Cette histoire n'est qu'un problème privé entre 2 sociétés... je ne comprends pas pourquoi l'une des parties (Google en l'occurence) souhaite que la communauté Java prenne aussi partie contre Oracle (surtout si Android n'est pas JavaPlatform). Maintenant c'est à la justice d'examiner les plaintes...
Avatar de adiGuba adiGuba - Expert éminent sénior http://www.developpez.com
le 01/09/2010 à 11:23
Sur cette page je n'ai pas vraiment vu de stigmatisation d'Oracle. Les divers participants ont plutôt parlé des implications que ce procès pourrait entrainer pour la communauté et le langage.

Après c'est sûr que sur le web on peut trouver de grosses attaques contre Oracle... mais ce n'est pas ce qui m'intéresse.

Le petit jeu des brevets est à double tranchant. Les entreprises sont obligées d'en déposer pour se protéger et éviter que d'autres ne le fassent à leur place.

Le truc c'est que les brevets en question ne me semble pas fondamentaux ni révolutionnaires. Cela ressemble plus à du pinaillage voir à une excuse... dont je n'arrives pas encore à comprendre les raisons précises (je ne pense pas que cela se limite à quelques royalties)

Quel que soit le perdant d'un tel procès, c'est surtout la communauté Java qui va en pâtir...

a++
Offres d'emploi IT
Développeur .net / dynamics CRM H/F
NEVUS - Ile de France - Paris (75016)
Assistant SAV H/F
Philips - Ile de France - Suresnes
Développeur expert drupal h/f
DxO - Ile de France - Boulogne-Billancourt (92100)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil