Developpez.com

Une très vaste base de connaissances en informatique avec
plus de 100 FAQ et 10 000 réponses à vos questions

La moitié des mobiles sous Android tournent avec la version 2.1
Fin de la fragmentation et du casse-tête pour les développeurs ?

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
Mise à jour du 6/04/11, par Hinault Romaric

La fragmentation d’Android (multiplication des versions de l’OS qui ne peuvent pas être supportées par les anciens terminaux Android) est un « véritable » problème pour les développeurs. Les résultats d’une enquête du cabinet d’analyse Braid Reserach révèlent que la plupart des développeurs Android sont préoccupés par la fragmentation de la plateforme mobile.

L’enquête, réalisé auprès de 250 développeurs d’application mobiles a révélé que 71% des répondants développent des applications pour Android contre 62% pour le système d’exploitation iOS d’Apple. Uniquement 27% construisent des applications pour les autres plates-formes mobiles.

Cependant, les développeurs qui écrivent les applications pour Android trouvent que le développement pour cet écosystème est assez périlleux, et l’un des problèmes majeurs est la fragmentation.

En effet 87% des développeurs Android sondés sont préoccupés par la fragmentation du système d’exploitation entre les différents terminaux Android. 56 % trouvent que la fragmentation est un énorme problème pour eux. Un pourcentage qui a en fait augmenté au cours des trois derniers mois.

Plusieurs développeurs sont également préoccupés par la fragmentation de la galerie d’applications l’Android Market. D’après les résultats de l’enquête, les développeurs semblent préférer un système unifié comme celui de l’App Store d’Apple.



Côté visibilité des applications, les développeurs sont également inquiets par la multitude d’applications « indésirables » disponibles sur l’écosystème Android. L’étude a révélé que la visibilité des applications sur l’App Store d'Apple était la meilleure.

Pour mémoire la dernière analyse menée par Google a montré un recul important de la fragmentation avec plus de 61% de terminaux s’exécutant sur la version 2.2 d’Android(lire ci-avant), mais pour combien de temps, dans la mesure ou la version 3 d’Android (HoneyComb), qui nécessite beaucoup plus de ressources pourrait à nouveau relancer la fragmentation de la plateforme.

Source : Braid Reserach

Et vous ?

êtes-vous préoccupé par la fragmentation d'Android ?

Android : plus de 61 % des smartphones embarquent la version 2.2
Et moins de 8% sont sur une version 1.x, la fin de la fragmentation ?

Mise à jour du 18/03/11, par Hinault Romaric

La version 2.2 est de « très » loin la plus utilisée par les terminaux tournant sur Android d'après l'analyse menée par Google sur les terminaux Android ayant accédé à l'Android Market au cours des deux premières semaines de mars 2011 (du 01 au 14).

Actuellement, c'est un total de 61,3% de terminaux qui tournent sur la version 2.2 (Froyo) d'Android au détriment de la version 2.1 (Eclair) qui chute à moins de 30%.



Il est également intéressant de constater que désormais près de 91 % des terminaux exécutent une version 2.x de l'OS mobile et que moins de 8% des terminaux sont sur une version « périmée » (1.x).

Cependant, la migration des utilisateurs, ou des constructeurs, vers les versions récentes du système d'exploitation reste assez lente. En effet Android 2.3 (Gingerbread) n'enregistre qu'une « très » légère croissance et n'équipe toujours que 0,7% des terminaux.

Quant au nouveau venu, Android 3.0 (Honeycomb) il fait une entrée avec juste 0,2% de terminaux. Il est vrai que cette version de l'OS est présentée par Google comme spécifiquement adaptée aux tablettes.

Source : Google

Et vous ?

Le problème de fragmentation d'Android, « casse-tête pour les développeurs » tire à sa fin ?

La fragmentation d'Android recule encore
La majorité des appareils tournent désormais sur Froyo

Mise à jour du 21/01/11, par Hinault Romaric

D’après les dernières statistiques publiées par Google, la fragmentation d'Android (multiplication des versions de l’OS) recule de plus en plus.

L’analyse fondée sur le nombre d’équipements Android ayant accédés à sa galerie d’applications au cours du mois de décembre révèle que plus 87% des terminaux exécutent une version 2.x d’Android contre 83% en novembre.

La majorité des appareils tournent désormais sur la version 2.2 (Froyo) qui a enregistré une augmentation de 8,4% par rapport au mois de novembre.

Android 2.1 quant à lui a enregistré une forte régression avec désormais 35,2% de terminaux utilisant « Éclair » contre 44,08% en novembre.



Le nouveau venu, Android 2.3 (Gingerbread), n'équipe encore que 0.4% des utilisateurs.

Il est cependant intéressant de constater que seuls 12,6% de ces utilisateurs sont sur une version inférieure à la 2.1.

La sortie de la version 3 de l’OS (Honeycomb) pourrait relancer cette fragmentation. Android 3 aura en effet besoin d’un processeur puissant pour fonctionner convenablement, ce qui entrainera une difficulté de mise à jour des appareils sur les versions précédentes.

De plus en plus d'analyses pensent que Android 3 sera destinés aux tablettes, télévisions, et autres appareils. Tandis qu'une version 3.4 pourrait sortir pour les smartphones.

Mais tout ceci n'est (encore) que rumeurs.

Source : Android developper

En collaboration avec Gordon Fowler

La fragmentation d'Android recule
Mais seulement 36,2 % des appareils embarquent la dernière version de l'OS

Mise à jour du 03/11/2010, par Hinault Romaric

D’après les dernières statistiques publiées par Google, 77 % des téléphones sous Android utilisent une version de l'OS supérieure à la version 1.6 (2.1 ou 2.2 donc).

Mais 36,2 % seulement de ces téléphones utiliseraient la version la plus récente à ce jour du système d’exploitation.



Il en ressort que la majorité des appareils (44,08 %) tournent sur la version 2.1(Eclair).

Dans le temps, l’utilisation de la version 2.1 n'a en revanche progresser que de 0.5 % au cours du mois passé, tandis que Froyo a eu la plus forte croissante.

Il est agréable de constater que moins d’un quart des utilisateurs (23 %) utilisent encore une version antérieure à la version 2.1. Une manière pour Google de montrer que la fragmentation d'Android est en train de se régler.

Mais il est difficile de dire si la sortie officielle de la version 2.3 (ou 3.0 alias Gingerbread) relancera cette fragmentation.

Android 3.0 est annoncé pour très bientôt. Le Nexus 2, qui sera officiellement dévoilé lundi prochain, sera le premier téléphone à embarquer cette nouvelle version.

Source : Android developper

En collaboration avec Gordon Fowler

Mise à jour du 17/06/10

La moitié des mobiles sous Android tournent avec la version 2.1
Fin de la fragmentation et du casse-tête pour les développeurs ?

La fragmentation d'Android (la multiplication des versions de l'OS) est un problème pour Google.

Et surtout un casse-tête pour les développeurs qui doivent prendre en compte les spécificités (et quelque fois la non rétro-compatibilité) de chacune des versions.

Avec la sortie d'Android 2.1, l'idée que tous les terminaux puissent être mis à jour pour unifier les versions de l'OS avait été émise. Mais si elle paraissait bonne sur le papier, elle n'était malheureusement pas réalisable, ne serait-ce que pour des questions de puissances du hardware des premiers smartphones sous Android, inadaptés aux versions les plus récentes d'Android (c'est en tout cas ce que laissait entendre Google).

Moutain View était parfaitement conscient du problème (lire ci-avant) mais la solution choisie avait été de « donner le temps au temps*», autrement dit de laisser faire les choses.

A raison visiblement.

Aujourd'hui, et pour la toute première fois, une seule version d'Android (la 2.1) représente exactement 50 % de toutes les versions embarquées de l'OS de Google.



Ce chiffre se fonde sur les données officielles de l'Android Market.

Une bonne nouvelle pour les développeurs mobiles.

Ajoutée au ralentissement prévu du rythme des sorties des nouvelles versions d'Android (dont le dernier en date est le très prometteur Froyo, surnom d'Android 2.2), elle semble indiquer que la question de la fragmentation est sur le point de se résoudre.

Et la travail des développeurs de se simplifier ?

Source : Chiffres officiels de Google sur la répartition des versions d'Android

Et vous ?

La fragmentation d'Android est-elle en train de prendre fin ou pensez-vous qu'avec l'arrivée d'Android 2.2 « c'est reparti pour un tour » ?

MAJ de Gordon Fowler

Mise à jour du 01/03/10

Update :

Dans un mail, Google vient de démentir les affirmations de ses employés qui indiquaient que tous les terminaux sous Android passeraient prochainement à la version 2.1 de l'OS.

Pour l'instant, dit Google, seuls le Droid de Motorola et le Nexus One pourront tourner sous Android 2.1.

A suivre donc...

Google lutte enfin contre la fragmentation d'Android ?
Tous les terminaux devraient être upgradés vers la version 2.1 de l'OS pour mobiles

Google serait sur le point de mettre un terme au casse-tête provoqué par la fragmentation d'Android, son OS pour mobiles (lire ci-dessous), un problème dont la concurrence – Symbian en tête – a tenté, en vain, de tirer partie.

Mais le problème n'en reste pas moins réel. Et dangereux sur le long terme pour la stratégie de Google.

En interne, on murmure ces derniers jours que tous les terminaux sous Android, une vingtaine au total, devraient se voir proposer un upgrade vers la version 2.1 de l'OS. Une manière de mettre fin au problème des applications de l'Android Market qui tournent sur tel smartphone et pas sur tel autre.

La décision est donc la bienvenue et devrait satisfaire les développeurs et les utilisateurs qui se plaignaient de plus en plus de cette situation.

Un bémol, cependant : la mise à jour ne se fera pas de manière uniforme.

Certains téléphones la feront automatiquement. D'autres devront être connectés à un PC pour pouvoir effectuer un transfert de la mise à jour sur le terminal.

Quant aux modèles les plus anciens, comme le G1, ils nécessiteront une ré-installation complète du firmware.

Résultat, il n'est pas sûr que la migration vers la version 2.1 de l'OS soit effectivement réalisée par tous ses utilisateurs.

Ni que la fragmentation d'Android ne pose pas des problèmes aux développeurs pendant quelques temps encore.

Et vous ?

Malgré les différents mode de mise à jour, cette décision vous parait-elle être une bonne nouvelle ou au contraire, pensez-vous qu'elle sera inutile car sans effet ?

MAJ de Gordon Fowler

La fragmentation d'Android : un problème pour les développeurs ?
Non, répond Google. Bien sûr que si, rétorque Symbian

"Tout le monde parle la fragmentation comme d'une mauvaise chose, moi je pense qu'il faut la regarder du point de vue des développeurs".

C'est par ces propos que Eric Chu, le responsable du projet Android, a répondu, lors du OpenMobileSummit de San Francisco, à ceux qui voient la multiplication des versions et des variations de l'OS libre pour mobiles de Google comme un obstacle à son adoption.

"A quel point Android est il fragmenté ? Quel travail cela ajoute-t-il aux développeurs ? Si vous avez trois millions de terminaux et trois déclinaisons d'Android, les développeurs s'en moqueront".

Pour lui, la majorité des variations n'en sont d'ailleurs pas vraiment. Citant l'exemple des interfaces utilisateurs de HTC et Motorola, Eric Chu ajoute : "Pour les constructeurs, il y a de réelles possibilités de se différencier au niveau de l'UI […] tout en gardant la plateforme qui la sous-tend parfaitement inchangée de telle sorte que les développeurs n'aient pas à faire plusieurs fois le même travail différemment".

Et quand bien même, la plateforme de développement est vraiment différente (Android 1.5, 1.6 ou 2.0) cela n'est toujours pas un problème puisque les OS sont conçus pour qu'il y ait une rétro-compatibilité pour les applications.

Pas si compatible que cela rétorque la fondation Symbian, l'OS pour mobiles concurrent qui vient de passer open-source. Tout d'abord parce que des applications développées pour Android 2.0 ne marcheront pas nécessairement avec les OS antérieurs. Seul l'autre sens et vrai.

Plus problématique encore, rien ne prouve – toujours pour l'équipe de Symbian – que des innovations apportées par tel ou tel (Sony, HTC, etc.) au cœur même d'Android seront communiquées à la concurrence. On pourrait alors aboutir à des "pôles d'innovation" cantonnés à des marques et à un émiettement des version de l'OS. Le travail des développeurs deviendrait alors titanesque.

Eric Chu le reconnaît volontiers : "La différenciation est une bonne chose. L'industrie des mobiles est fondée là-dessus. La question aujourd'hui est de savoir si on peut y arriver de telle sorte que cela limite la travail supplémentaire des développeurs et leur donne un juste retour sur investissement. Nous faisons tout ce que nous pouvons [pour cela]".

Mais pour certains, Google oublie l'essentiel : la question du "modèle de gouvernance". Aujourd'hui, il n'existerait pas de règles clairement définies sur les changements qu'il est possible d'apporter à Android et les exigences de communication qui leur sont liés.

Pour Morgan Gillis, le directeur de la Fondation LiMO (Linux MObile), "vous ne pouvez pas avoir de différenciation sans fragmentation […] Mais la structure de gouvernance derrière la plateforme doit être transparente et commercialement équitable".

La Fondation LiMO a été créée en Janvier 2007 par des industriels du secteurs (Motorola, NEC, Panasonic, Samsung Electronics Vodafone, etc) pour créer un OS compétitif pour mobiles fondée sur Linux. Depuis, la Fondation s'est élargie à plus de 50 membres qui travaillent au sein d'un modèle de gouvernance ouvert et transparent.

Mais là encore, Symbian vilipende le mal et le remède proposé.

"LiMO est une organisation que certains observateurs ont qualifié de member-source par opposition à l'open-source. Vous pouvez devenir membre, certes, et contribuer et utiliser leur code en respectant les règles du cercle. Mais ce n'est pas ce que j'appelle de l'open-source", dit Ted Shelton responsable Marketing de Symbian.

Trop de gouvernance chez LiMO, pas assez chez Android : Symbian serait le seul à proposer le bon dosage.

"Actuellement [B]personne n'est mieux placé que nous pour fédérer[/I]", continue-t-il, "A ce stade il est facile de voir que Symbian va devenir l'OS open-source qui va bénéficier du plus grand soutien de la communauté".

Méthode Couet ou simple fanfaronnade, toujours est-il qu'avec de telles déclarations les résultats de l'OS vont être observés de très près.

Et la Fondation Symbian attendue au tournant ?.

Source : L'OpenMobileSummit

Lire aussi :

Symbian continue sa route vers l'open-source et sort un kit pour les développeurs

Android 2.0 est disponible

La rubrique Développement pour Mobiles (actu, forums, tutos)

Et vous ? :

Etes-vous plus Symbian ? Android ? Les deux ? Aucun ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de gillai gillai - Membre averti http://www.developpez.com
le 21/03/2011 à 8:18
Citation Envoyé par gwinyam  Voir le message
Envie qu'on ne puisse rien me reprocher aussi simplement que ça.

Je ne comprends pas... des reproches de la part de qui ?
Avatar de gwinyam gwinyam - Membre chevronné http://www.developpez.com
le 21/03/2011 à 8:49
Citation Envoyé par hivenz  Voir le message
Je ne comprends pas... des reproches de la part de qui ?

Essentiellement mon opérateur, il y a des relous. Mais bon, j'avouerai que je me tâte de plus en plus à basculer du côté obscur et rooté mon tel.
Avatar de gillai gillai - Membre averti http://www.developpez.com
le 21/03/2011 à 9:12
Citation Envoyé par gwinyam  Voir le message
Essentiellement mon opérateur, il y a des relous. Mais bon, j'avouerai que je me tâte de plus en plus à basculer du côté obscur et rooté mon tel.

Okay, il est vrai que je ne connais pas vraiment ce système car habitant en Belgique, j'ai du acheter mon téléphone nu et c'est pas plus mal car quand je vois le prix de vos abonnements... ça me fait doucement sourire. ;D

J'étais hésitant au début, Samsung Galaxy S avec une surcouche T-Mobile bien chiante et lourde. J'ai lu quelques tutos sur http://www.xda-developers.com/
qui est LA référence pour les smartphones et j'ai fini par tout changer, kernel et ROM + root et ouaw, quel plaisir d'avoir un téléphone épuré de toutes les applications inutiles Samsung et T-Mobile et qui tient 2 jours en utilisation intensive (youtube, greader, email, sms, un peu de jeu, ...) avec wifi ou 3g d'activé.
Avatar de Hinault Romaric Hinault Romaric - Responsable .NET http://www.developpez.com
le 06/04/2011 à 13:01
87% des développeurs Android sont préoccupés par la fragmentation
56% trouvent que c’est un véritable problème, et vous ?

Mise à jour du 6/04/11, par Hinault Romaric

La fragmentation d’Android (multiplication des versions de l’OS qui ne peuvent pas être supportées par les anciens terminaux Android) est un « véritable » problème pour les développeurs. Les résultats d’une enquête du cabinet d’analyse Braid Reserach révèlent que la plupart des développeurs Android sont préoccupés par la fragmentation de la plateforme mobile.

L’enquête, réalisé auprès de 250 développeurs d’application mobiles a révélé que 71% des répondants développent des applications pour Android contre 62% pour le système d’exploitation iOS d’Apple. Uniquement 27% construisent des applications pour les autres plates-formes mobiles.

Cependant, les développeurs qui écrivent les applications pour Android trouvent que le développement pour cet écosystème est assez périlleux, et l’un des problèmes majeurs est la fragmentation.

En effet 87% des développeurs Android sondés sont préoccupés par la fragmentation du système d’exploitation entre les différents terminaux Android. 56 % trouvent que la fragmentation est un énorme problème pour eux. Un pourcentage qui a en fait augmenté au cours des trois derniers mois.

Plusieurs développeurs sont également préoccupés par la fragmentation de la galerie d’applications l’Android Market. D’après les résultats de l’enquête, les développeurs semblent préférer un système unifié comme celui de l’App Store d’Apple.



Côté visibilité des applications, les développeurs sont également inquiets par la multitude d’applications « indésirables » disponibles sur l’écosystème Android. L’étude a révélé que la visibilité des applications sur l’App Store d'Apple était la meilleure.

Pour mémoire la dernière analyse menée par Google a montré un recul important de la fragmentation avec plus de 61% de terminaux s’exécutant sur la version 2.2 d’Android(lire ci-avant), mais pour combien de temps, dans la mesure ou la version 3 d’Android (HoneyComb), qui nécessite beaucoup plus de ressources pourrait à nouveau relancer la fragmentation de la plateforme.

Source : Braid Reserach

Et vous ?

êtes-vous préoccupé par la fragmentation d'Android ?
Avatar de gwinyam gwinyam - Membre chevronné http://www.developpez.com
le 06/04/2011 à 13:36
C'est aussi la faute aux opérateurs qui ne font rien pour porter les mises à jour sur les terminaux. Chez SFR, sur Nexus One, on n'a toujours pas la 2.3.
Avatar de Psycadi Psycadi - Membre actif http://www.developpez.com
le 06/04/2011 à 15:38
Il faudrait pouvoir mettre à jour son tel depuis l'android market sans passer par l'opérateur.

C'est comme si Free bloquait les mises à jour de Windows ou Linux...
Avatar de gorgonite gorgonite - Rédacteur/Modérateur http://www.developpez.com
le 06/04/2011 à 15:44
encore une étude bidon et biaisée... qu'on s'efforce de relayer le plus vite possible pour alimenter le buzz

faudrait prendre du recul... et regarder tous ceux qui "s'inquiètent" du problème dont ils n'ont pas réellement conscience juste parce que SJ l'a dit
Avatar de Flaburgan Flaburgan - Modérateur http://www.developpez.com
le 06/04/2011 à 15:49
Moi j'ai plutôt l'impression que c'est le constructeur qui freine, je suis sur un HTC Desire, et le noyau indique "2.6.32.15-gf5a401c htc-kernel@and18_2 #1"
Et pas de mise à jour en vue...
Avatar de air-dex air-dex - Membre émérite http://www.developpez.com
le 06/04/2011 à 16:10
Le cycle d'un nouvel Android tous les ans au lieu de tous les 6 mois devrait aider à lutter contre cela, même s'il restera toujours une infime minorité avec des anciennes versions car les vieux smartphones ne pourront pas supporter la toute dernière version. Un an pour faire une mise à jour, ça devrait être bon, non ?

Citation Envoyé par gwinyam  Voir le message
C'est aussi la faute aux opérateurs qui ne font rien pour porter les mises à jour sur les terminaux. Chez SFR, sur Nexus One, on n'a toujours pas la 2.3.

+1. Mais il faut aussi dire que t'es chez le pire opérateur pour les mises à jour et le bridage de smartphones.
Avatar de Se7h22 Se7h22 - Membre actif http://www.developpez.com
le 06/04/2011 à 20:06
Citation Envoyé par Hinault Romaric  Voir le message
Pour mémoire la dernière analyse menée par Google a montré un recul important de la fragmentation avec plus de 61% de terminaux s’exécutant sur la version 2.2 d’Android(lire ci-avant), mais pour combien de temps, dans la mesure ou la version 3 d’Android (HoneyComb), qui nécessite beaucoup plus de ressources pourrait à nouveau relancer la fragmentation de la plateforme.

Il faudrait plutôt parler d'Android 2.4 Ice Cream, étant donné qu'Honeycomb est dédié aux tablettes

Sinon je suis tout à fait d'accord, le freinage des mise à jour par les constructeurs, mais surtout les opérateurs est un vrai problème...
Il est grand temps que Google & Co (car il ne faut pas oublier que Google n'est pas seul pour développer Android :p ) qu'ils mettent en place leur système modulaire, histoire que chaque couche pouisse se mettre à jour petit à petit :

1 - Le système via le constructeur (car il faut les driver adéquats, etc.)
2a - La surcouche constructeur
2b - La surcouche opérateur

Mais bon, c'est plus simple à dire qu'à faire, mais il me semble que Google en avait parlé pour les futurs version
Avatar de gwinyam gwinyam - Membre chevronné http://www.developpez.com
le 07/04/2011 à 9:32
Citation Envoyé par air-dex  Voir le message
+1. Mais il faut aussi dire que t'es chez le pire opérateur pour les mises à jour et le bridage de smartphones.

Ouep je sais bien, en tout cas, moi j'en ai marre. J'avais pris le Nexus One pour être justement sûr que les MAJ seront toujours portées. Ce qui n'est finalement absolument pas le cas. Donc je roote et bonjour XDA.
Offres d'emploi IT
Chargé(e) de mission au CERT Société Générale (H/F)
Société Générale - Ile de France - Val-de-Marne
Technical leader / moe perle (H/F)
Société Générale - Ile de France - Val de Marne
Architecte fonctionnel et applicatif (H/F)
Société Générale - Ile de France - Val-de-Marne

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil