Developpez.com

Une très vaste base de connaissances en informatique avec
plus de 100 FAQ et 10 000 réponses à vos questions

Les entreprises n'investiraient pas assez dans les technologies IT
Pour préparer leur avenir, d'après leurs propres employés

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
Google (plus précisément Google Enterprise) a confié la réalisation d’une étude sur "L’entreprise du futur" à Future Foundation, un observatoire des tendances. Cette étude porte sur les technologies IT et leur perception dans le milieu professionnel.

Les salariés de 140 entreprises dans des secteurs d’activité tels que les services financiers, l’industrie, les agences de publicité ou l’administration publique ont donc été sondés dans cinq pays (France, Royaume-Uni, Allemagne, Etats-Unis et Japon).

Il en ressort que les nouvelles technologies sont plébiscitées. 70% des salariés pensent qu'elles ont facilité leur vie professionnelle et qu'elles leur permettent de mieux collaborer avec leurs collègues.

Or, le rapport montre également qu'il existe une réelle corrélation entre collaboration et innovation.



Pourtant, l'unanimité serait de mise chez les responsables IT pour dire que les moyens mis en place ne sont pas suffisant – ou en tout cas pas assez efficace : « les DSI dans tous les pays, exception faite des Etats-Unis, pensent que leur entreprise est loin de réaliser son potentiel technologique ».



Par exemple, seuls 20 % des sondés s’accordent à dire que leurs employeurs les encouragent à travailler à distance. Un chiffre qui descend à 15 % en France.

Le lien entre travail à distance, flexibilité et résultat de l'entreprise serait donc encore assez brumeux pour les décideurs financiers.

Pourtant, là encore, presque 7 DRH sur 10 pensent qu’une flexibilité des horaires et du lieu de travail produirait un impact positif sur la productivité salariale. Et donc sur les performances générales de l'entreprise.

La situation va-t-elle changer ?

Pas sûr, répond Google Entreprise.

Certes, les deux tiers des sondés pensent que les technologies de pointe seront un élément différenciant pour attirer les meilleurs talents. Et qu'il faudra donc bien y investir quelques ressources.

Mais à peine 38 % estiment que leur employeur investit suffisamment dans la technologie pour équiper l'entreprise en prévision de l’avenir.

Qu'à cela ne tienne. Si les changement ne se fait pas par les anciens, il se fera par les nouveaux : « 62 % estime que la nouvelle génération transformera la façon de travailler ».

Et dans votre entreprise comment les technologies IT sont-elles intégrées à la stratégie d'avenir ?

Source : Le résumé des résultats de l'étude (pdf)

Lire aussi :

Green IT : Microsoft et Google peuvent mieux faire, selon le rapport annuel de Greenpeace
L'emploi des cadres dans l'informatique commence à se redresser d'après l'APEC, mais la situation reste mauvaise
Les candidats manqueraient de formation pour répondre aux 48.564 projets de recrutement IT sur 2010

Les rubriques (actu, forums, tutos) de Développez :

Solutions d'entreprise
Emploi


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Nicolas Esprit Nicolas Esprit - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 08/05/2010 à 12:33
Intéressante comme étude. Seulement, ce n'est pas prêt de s'arranger. Avec la crise, beaucoup d'entreprises ont coupé les investissements IT. Seuls quelques uns ont au contraire voulu miser sur l'IT pour une fois la crise passée obtenir un relais de croissance ou un avantage sur les concurrents.

Toujours est-il que de nombreuses entreprises et souvent les "PME" (petites et moyennes entreprises) (par manque de moyen) possèdent des outils, logiciels, ou matériels obsolètes. Avec un investissement, leur productivité augmenteraient fortement.

A quand un fond d'investissement français ou européen pour l'IT vraiment utile ?
Avatar de lequebecois79 lequebecois79 - Membre confirmé http://www.developpez.com
le 08/05/2010 à 12:43
En même temps que tu regardes les statistiques de développement informatiques, ça fait assez peur.....

J'avais lu que seulement 30% des projets sont un succès...

Un succès étant établie que le projet répond aux attentex du client dans le budget et délai établie...

Donc quand tu vois ça et que tu es une "pme" (peties et moyennes entreprises), ça te donne pas trop le goût d'investir... au risque d'un coût financier vraiment pas négligeable.
Avatar de Lyche Lyche - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 09/05/2010 à 10:36
Le défaut de réussite des projets informatique vient, dans la majorité des cas, du fait que ce sont les "têtes pensantes de la haute hiérarchie" qui veulent des choses sans comprendre le métier qu'ils essayent d'aider. Dans mon ancienne boite, j'ai fait des projets demandés par la direction pour des métiers qu'ils n'avaient jamais pratiqués. Faire des demandes plus que loufoques et imposer des choses d'une inutilité remarquable. De plus, je constate que le principe de Peter est une réalité flagrante dans les entreprises et surtout dans les choix des responsables de projets informatiques. Un bon développeur n'est pas forcément un bon chef de projet et inversement
Avatar de Nicolas Esprit Nicolas Esprit - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 09/05/2010 à 11:00
Sans compter que j'aimerais bien savoir d'où sort ce chiffre de 30%...

Comment est-il calculé, par qui et quand ?

M'étonnerais que dans la réalité le chiffre soit aussi faible. J'ai bossé dans une grande banque d'investissement, qui possède un énorme budget informatique et je peux te dire qu'on est au delà de 70% de succès...
Avatar de valkirys valkirys - Membre expérimenté http://www.developpez.com
le 09/05/2010 à 16:52
Citation Envoyé par Nicolas Esprit  Voir le message
M'étonnerais que dans la réalité le chiffre soit aussi faible. J'ai bossé dans une grande banque d'investissement, qui possède un énorme budget informatique et je peux te dire qu'on est au delà de 70% de succès...

Je n'ai pas vu ça, par contre des projets hors délai ou à coté de ce qui est utile il y en a beaucoup. Manque de méthodologie et puis on a à la pelle des fausses bonnes idées que personne ne semblent remarquées et qui se transforment en gouffre financier (vécu).
J'ai même vu un architecte ne pas faire de tests unitaires sur un petit projet qu'il mena à bien, sauf que lorsqu'il ne s'en occupa plus les évolutions furent catastrophiques.
Citation Envoyé par lequebecois79
donc quand tu vois ça et que tu es une "pme" (petites et moyenes entreprises), ça te donne pas trop le goût d'investir... au risque d'un coût financier vraiment pas négligeable

Sans compter les sommes qu'une "pme" paie pour le dernier photoshop, office & co (la dîme annuelle) si elle doit en plus investir sur une techno open source à la mode sans être sûr qu'elle ne sera pas rapidement abandonnée, il reste plus grand espoir que les "pme" se lancent dans des logiciels métiers performants mais à grand risque.
Avatar de Louis Griffont Louis Griffont - Inactif http://www.developpez.com
le 10/05/2010 à 8:58
2 choses, je travaille dans une PMI depuis 10 ans, et c'est très difficile de faire évoluer les mentalités, les logiciels et les manières de faire.

Ensuite, avant d'être dans cette boite, j'ai travaillé dans des SSII pour des grosses enseignes, et très souvent, à la question "Qui a participé à l'élaboration du cahier des charges ?" 99% des cas la réponse était : "La direction et le service informatique !", quasiment jamais on ne demande l'avis de ceux qui vont utiliser ! Résultat, le logiciel résultant n'est pas en accord avec les méthodes de travail. La réponse à la question, était souvent ponctuée d'un "Il faudra qu'ils s'y fassent, ceux qui ne s'adapteront pas seront virés !" Ben voyons !

Comme la plupart de mes boss en SSII avaient le raisonnement suivant : "On s'en fout que le logiciel soit ou non utilisé, on prend le pognon et ils se démerderont après !" Résultat : "Des logiciels couteux, et qui ne servent à rien car les utilisateurs ne pourront pas s'en servir, ou alors, s'en serviront par la force des choses ce qui fera perdre du temps ! A terme, le dit logiciel sera mis à la poubelle !"
Offres d'emploi IT
Expert sécurité en audit d'applications (H/F)
Société Générale - Ile de France - Val-de-Marne
Ingénieur sénior en développement mobile / projet innovation H/F
Safran - Ile de France - Hauts de Seine
Technical leader / moe perle (H/F)
Société Générale - Ile de France - Val de Marne

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil