Android 2.2 supportera Flash
Annonce le responsable de l'OS chez Google, qui répond également aux propos de Steve Jobs

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
Mise à jour du 25/06/10


Google vient de mettre en ligne le code source d'Android 2.2 (alias « Froyo »).

L'annonce a été faite aujourd'hui, sur le blog dédié aux développeurs. Un blog plus habitué à traiter des SDK et autres NDK (kit de développement pour écrire du code natif) que des sources du système lui même.

Le code de l'OS mobile est donc entièrement disponible (« cela va accélérer le passage des anciennes versions vers Froyo ») et open-source (« par conséquent, nous pouvons immédiatement passer en revue et valider les contributions »).

Parallèlement, la séparation entre ces parties open-sources et les modules sous licences a été rendue plus claire. Le code lui-même a été retravaillé dans ce sens pour « retirer les dépendances involontaires à des logiciels dont le code n'est pas ouvert ».

Les outils de développement ne sont pas oubliés dans le mouvement : « nous développons des outils de développement (sic) directement au sein du projet open-source [...] cela concerne le plug-in Eclipse, l'émulateur et plus d'une douzaine d'autres outils en rapport avec le SDK ».

L'intérêt du code de Froyo pour les développeurs d'applications réside, d'après le responsable du projet lui-même, dans la possibilité d'accélérer la résolution des problèmes de compatibilités avec le hardware des terminaux. Notamment en favorisant les tests et les retours d'expériences.

Si le code d'Android 2.2 vous intéresse, il est disponible sur cette page.

Tous les fichiers nécessaires pour créer et lancer une image du système « out-of-the box » (c'est à dire sans aucun autre outil) sont également inclus.

Source : Annonce sur le blog d'Android

Lire aussi

La moitié des mobiles sous Android tournent avec la version 2.1 : fin de la fragmentation et du casse-tête pour les développeurs ?

Android 2.3 devrait changer d'UI, Gingerbread répondrait ainsi aux critiques des partenaires de Google sur l'interface de son OS

Apple porte à nouveau plainte contre HTC et continue à chercher des attaques possibles contre le constructeur : Android clairement visé

Android continue à progresser face à l'iPhone, qui domine encore largement le marché des smartphones

Et vous ?

Quelle utilisation pensez-vous faire du code source de Froyo ?

MAJ de Gordon Fowler

Mise à jour du 21/05/10

Android 2.2 débarque au Google I/O
Flash, Microsoft Exchange et trois nouveaux outils de développement au menu de « Froyo »

Quand un membre d'une équipe part pour une autre société et qu'il continue à dire que le projet sur lequel il travaillait est une petite révolution (lire ci-dessous), c'est qu'a priori il y a quelque chose à surveiller de près.

Et visiblement c'est bien le cas avec « Froyo », nom de code du tout nouvel Android qui vient de débarquer officiellement au Google I/O.

Que nous réserve Android 2.2 ?

Des confirmations pour commencer.

L'équipe de développement atteste officiellement que ses performances sont bien jusqu'à 5 fois supérieures à celle Android 2.1 (lire ci-avant). Elle ne se contente d'ailleurs pas de le dire puisque lors du Google I/O elle a également procédé à une démonstration ou trois smartphones faisaient tourner la même application hébergée. Pour la petite histoire, le troisième terminal était un iPhone (il a - de manière prévisible pour ce genre de démonstration – réalisé les moins bons résultats de ce « benchmark »).

Deuxième confirmation, l'OS mobile de Google ne devrait donc avoir aucun problème à supporter Flash 10.10, un choix stratégique à l'opposé de celui d'Apple.

Nvidia tempère néanmoins cette nouveauté. Bill Henry, porte parole de la société, souligne que le débat reste ouvert sur « la quantité d'énergie que consomme [Flash 10.10] pour fonctionner […] Nous pensons qu'il peut y avoir des problèmes avec les batteries s'il ne tourne pas sur des processeurs adaptés ». Comme ceux de Nvidia bien sûr.

La vitesse concerne aussi le surf puisque le navigateur natif embarque le moteur de JavaScript V8 avec pour résultats « des performances 2 à 3 fois meilleures que celles d'Android 2.1 ».

Coté utilisateur, l'OS intègre encore plus les usages professionnels. Google met par exemple en avant la nouvelle possibilité d'intégrer les fonctionnalités de Microsoft Exchange (synchronisation de calendrier, etc.). Rappelons aussi les fonctionnalités de partage de connexions Internet avec d'autres appareils (via USB ou en Wifi) qui permettent de littéralement transformer un téléphone sous Android an hostspot.

Coté développeurs, une nouvelle API pour les back-ups, la possibilité de faire installer les applications aussi bien dans la mémoire interne que sur une carte SD ou l'accès au retour des utilisateurs sur les bugs et autres freezes des applications montre que de ce point de vue aussi, le « petit robot vert » continue de progresser.

L'update vers la version 2.2 devrait survenir dans « les prochaines semaines » et l'OS lui même arriver « bientôt ».

En attendant d'en savoir plus sur ce calendrier de lancement, les développeurs peuvent dès à présent tester la compatibilité de leurs applications avec les deux nouveaux SDK et NDK (Native Developpement Kit, pour écrire des applis en code natif donc) et plug-in pour Eclipse (alias ADT ou « Android Development Tools ») que l'équipe d'Android vient de mettre en ligne.

Cerise sur le gâteau, Google a réalisé une petite vidéo de présentation pour l'occasion.

Pardon, cerise sur le Yoghourt.



La prochaine version d'Android devrait s'appeler « Gingerbread ».

Les SDK, NDK et ADT sont disponibles sur cette page.

Source : L'annonce de l'équipe d'Android, l'avis de Nvidia sur Flash 10.10 dans Business Week

MAJ de Gordon Fowler

Mise à jour du 14/05/10

Android 2.2 serait cinq fois plus rapide que Android 2.1
Froyo est sur le point d'être dévoilé par Google

Une nouvelle sculpture vient de faire son apparition devant le siège de Google.

Pour les initiés, cette curieuse tradition destinée à alimenter le « buzz » indique que la nouvelle version d'Android ne va tarder à être dévoilée officiellement.

Pour l'instant, cette sculpture de Froyo (dessert à base de Yogourt glacé et nom de code d'Android 2.2) trône à coté d'un éclair et d'un Donuts, mais elle est encore recouverte d'un film plastic.

En attendant qu'il soit retiré (très certainement la semaine prochaine lors du Google I/O), Artem Russakovskii d'AndroidPolice, a réussi à se procurer une pré-version du nouvel OS mobile de Google.

Artem Russakovskii lui a fait passer le benchmak LINPACK, un test qui sert à déterminer la listes de 500 ordinateurs les plus puissants du monde.

Android 2.1, installé sur un Nexus, obtient un score entre 6.5 et 7 megaflops (millions d'opérations à virgule flottante par seconde). Android 2.2 atteindrait les 37.5 megaflops.

Cette augmentation des performances explique également pourquoi Froyo pourra supporter le Flash 10.1, objectivement gourmand en ressources.

D'autres rumeurs filtrent également sur Android 2.2.

Froyo devrait par exemple proposer une fonctionnalité baptisée « USB tethering » qui, en résumé, transformera le smartphone en modem pour l'ordinateur auquel il sera connecté via une prise USB (les AppleFans noteront que l'iPhone dispose de ce même service. Payant).

Froyo devrait aller encore plus loin en permettant au téléphone de se transformer en Hotspot Wifi. Il deviendrait alors possible de partager sa connexion Internet mobile avec tous les terminaux de son choix, y compris ceux qui ne disposent pas d'une connectique pour les relier au smartphone.

Il faut bien évidemment prendre ces informations avec précautions, même si elles semblent confirmer les dire de Cédric Beust, ingénieur chez Google sur le projet Android qui vient d'annoncer son départ : « chaque nouvelle version a été une avancée majeure […] Froyo ne fait pas exception à la règle ».

Et de prévenir : « préparez vous à être soufflé par ce que vous allez voir dans très peu de temps ».

Source : Le billet de Cédric Beust

Et vous ?

D'après vous, les promesses de Cédric Beust vont-elles être tenues ? Ou les fuites sur Android 2.2 vous paraissent elles être insuffisantes ? Et dans ce cas, qu'attendez-vous du (ou des) futur(s) Android ?

MAJ de Gordon Fowler

Mise à jour du 28/04/10

Android 2.2 supportera Flash
C'est ce qu'annonce le responsable de l'OS chez Google, qui répond également à Steve Jobs et à ses propos sur Android

L'ingénieur en charge du projet Android chez Google, Andy Rubin, vient d'accorder une interview au New York Times dans laquelle il annonce que Froyo (pour « Frozen Yourt » - nom de code de la prochaine version de l'OS mobile) assurera le « support total » ("full support") de Flash.

Reste à savoir ce que ce « full support » recouvre : support d'une version Flash entière (différente de la version Lite généralement présente dans l'univers du développement mobile) ou un support sans faille de la technologie.

Après le bannissement de Flash de la plateforme de l'iPhone, cette annonce est une bouffée d'oxygène pour Adobe. Surtout au moment ou Android dépasse pour la première fois le trafic web de l'iPhone aux Etats-Unis.

La nouvelle n'est cependant pas non plus une surprise sortie de nulle part notamment après l'intégration en natif de Flash dans Chrome, le navigateur de Google (ce qui n'a pas manqué de poser des questions sur l'implication future de Moutain View dans le HTML 5).

Andy Rubin ne s'est également pas privée de lancer quelques pics à Apple.

Il faut dire que les propos de Steve Jobs, qui accusent l'Android Market d'être « un supermarché de la pornographie », pouvaient difficilement rester sans réponse. Pour Rubin, les consommateurs veulent aujourd'hui des plateformes ouvertes et pas qu'on leur refuse telle technologie ou tel type d'applications. Et de comparer ce système au totalitarisme (« et personnellement je ne veux pas vire en Corée du Nord »).

Un point Godwin pour Andy Rubin donc.

Mais ne perdons pas de vue l'essentiel : Android 2.2 supportera le Flash.

Source : L'interview du NY Times

MAJ de Gordon Fowler

Android 2.2 repéré sur le Net
La prochaine version de l'OS mobile de Google pourrait arriver officiellement en mai

"Froyo", nom de code de la future version d'Android, a été repéré sur le Net.

Google serait donc en train de tester Android 2.2 en interne. C'est en tout cas ce que croit savoir Android and Me, un site spécialisé - entre autre - dans la mesure du trafic d'Android.

http://ftp-developpez.com/gordon-fowler/android22.png

Cette nouvelle version proposera un compilateur JIT (pour Just In Time), une méthode qui permet la compilation en temps réel d'un code vers le code natif de l'appareil et de garder le résultat en mémoire pour ne pas avoir à refaire l'opération (en cas de retour sur une page web déjà visitée par exemple).

Le JIT permet bien évidemment une augmentation de la vitesse.

Android 2.2 devrait également marquer la transition du kernel 2.6.29 au kernel 2.6.32 de Linux. Avec au passage la possibilité d'utiliser une plus grande quantité de RAM.

Le rapprochement entre Adobe et Google, (tous deux en conflit avec Apple) visible dans l'évolution de Chrome, se poursuit. Contrairement à l'iPhone OS, Android 2.2 accueille Flash 10.1 les bras ouverts.

Enfin, une rumeur récurrente laisse entendre que Froyo devrait, à l'avenir, marquer l'arrivée de nouvelles APIs dans le NDK d'Android (Native Development Kit, un SDK pour faire du code natif) pour permettre aux développeurs Java d'avoir un accès total aux librairies d'OpenGL ES 2.0. Mais ce n'est encore qu'une rumeur.

Pour le prochain Google I/O qui aura lieu le 19 mai, Google a fait parvenir des Nexus One et des Droids (le smartphone de Motorola) aux développeurs accrédités pour assister à l'évènement.

Les chances sont donc fortes d'assister à la première démonstration d'Android 2.2 à cette occasion.

Et d'en apprendre encore un peu plus sur ce yoghourt glacé (Froyo = Frozen Yogurt) qui devient visiblement de plus en plus chaud.

Lire aussi :

La RC de Flash 10.1 devrait annoncer l'arrivée imminente de la version définitive
Apple attaque Android en justice, via deux procédures contre HTC : Steve Jobs commence-t-il à craindre pour l'hégémonie de l'iPhone ?

Les rubriques (actu, forums, tutos) de Développez :

Android
Mobile
Systèmes

Et vous ?

Quelle est l'amélioration majeure que vous espérez voir arriver avec Android 2.2 ?
Les nouveautés annoncées jusqu'ici vous paraissent-elles bonnes ?
Seront-elles suffisantes pour s'imposer face à l'iPhone ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Lyche Lyche - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 29/04/2010 à 9:45
Un point godwin certes, mais il n'as pas franchement tort sur le fond. Apple (stevy quoi) fait ce qu'il veut, que sa vision du pig.. heu client ne soit pas la même que celles de Larry Page et Sergey Brin ne soit pas la même c'est un faite. Mais reprocher à une entreprise d'offrir les services que le client attend, c'est à la limite de la stupidité. Puritanisme quand tu nous tiens..
Apple est une entreprise sectaire, fermée, totalitaire, mais ça lui réussit, en contrôlant de A à Z les produits qu'elle propose elle est sûre de faire quelque chose de "stable" et qui ne dérogera pas à sa politique.. ça fonctionne, Apple est l'entreprise la plus riche du monde.
Avatar de Gordon Fowler Gordon Fowler - Expert éminent sénior http://www.developpez.com
le 14/05/2010 à 14:33
Android 2.2 serait cinq fois plus rapide que Android 2.1
Froyo est sur le point d'être dévoilé par Google

Une nouvelle sculpture vient de faire son apparition devant le siège de Google.

Pour les initiés, cette curieuse tradition destinée à alimenter le « buzz » indique que la nouvelle version d'Android ne va tarder à être dévoilée officiellement.

Pour l'instant, cette sculpture de Froyo (dessert à base de Yogourt glacé et nom de code d'Android 2.2) trône à coté d'un éclair et d'un Donuts, mais elle est encore recouverte d'un film plastic.

En attendant qu'il soit retiré (très certainement la semaine prochaine lors du Google I/O), Artem Russakovskii d'AndroidPolice, a réussi à se procurer une pré-version du nouvel OS mobile de Google.

Artem Russakovskii lui a fait passer le benchmak LINPACK, un test qui sert à déterminer la listes de 500 ordinateurs les plus puissants du monde.

Android 2.1, installé sur un Nexus, obtient un score entre 6.5 et 7 megaflops (millions d'opérations à virgule flottante par seconde). Android 2.2 atteindrait les 37.5 megaflops.

Cette augmentation des performances explique également pourquoi Froyo pourra supporter le Flash 10.1, objectivement gourmand en ressources.

D'autres rumeurs filtrent également sur Android 2.2.

Froyo devrait par exemple proposer une fonctionnalité baptisée « USB tethering » qui, en résumé, transformera le smartphone en modem pour l'ordinateur auquel il sera connecté via une prise USB (les AppleFans noteront que l'iPhone dispose de ce même service. Payant).

Froyo devrait aller encore plus loin en permettant au téléphone de se transformer en Hotspot Wifi. Il deviendrait alors possible de partager sa connexion Internet mobile avec tous les terminaux de son choix, y compris ceux qui ne disposent pas d'une connectique pour les relier au smartphone.

Il faut bien évidemment prendre ces informations avec précautions, même si elles semblent confirmer les dire de Cédric Beust, ingénieur chez Google sur le projet Android qui vient d'annoncer son départ : « chaque nouvelle version a été une avancée majeure […] Froyo ne fait pas exception à la règle ».

Et de prévenir : « préparez vous à être soufflé par ce que vous allez voir dans très peu de temps ».

Source : Le billet de Cédric Beust

Et vous ?

D'après vous, les promesses de Cédric Beust vont-elles être tenues ? Ou les fuites sur Android 2.2 vous paraissent elles être insuffisantes ? Et dans ce cas, qu'attendez-vous du (ou des) futur(s) Android ?
Avatar de davels davels - Membre régulier http://www.developpez.com
le 17/05/2010 à 11:58
Citation Envoyé par Gordon Fowler  Voir le message
Android 2.2 serait cinq fois plus rapide que Android 2.1
Froyo est sur le point d'être dévoilé par Google

Artem Russakovskii lui a fait passer le benchmak LINPACK, un test qui sert à déterminer la listes de 500 ordinateurs les plus puissants du monde.

Android 2.1, installé sur un Nexus, obtient un score entre 6.5 et 7 megaflops (millions d'opérations à virgule flottante par seconde). Android 2.2 atteindrait les 37.5 megaflops.

Cette augmentation des performances explique également pourquoi Froyo pourra supporter le Flash 10.1, objectivement gourmand en ressources.

Cela voudrait il dire que des smartphones plus ancien avec un processeur moins véloce pourrait faire tourner l'OS sans soucis?
Avatar de Nek.dev Nek.dev - Membre régulier http://www.developpez.com
le 20/05/2010 à 22:20
Parce qu'il y avait des soucis ? Je n'en ai pas noté sur les smartphones peu puissants !

Par contre je me demande si ils vont faire des efforts chez motorola pour le milestone parce que leur maj vers la 2.1 est un échec ! Des bugs en plus et pas beaucoup de fonctionnalités pour rattraper le coup !
Avatar de Gordon Fowler Gordon Fowler - Expert éminent sénior http://www.developpez.com
le 21/05/2010 à 11:15
Mise à jour du 21/05/10

Android 2.2 débarque au Google I/O
Flash, Microsoft Exchange et trois nouveaux outils de développement au menu de « Froyo »

Quand un membre d'une équipe part pour une autre société et qu'il continue à dire que le projet sur lequel il travaillait est une petite révolution (lire ci-dessous), c'est qu'a priori il y a quelque chose à surveiller de près.

Et visiblement c'est bien le cas avec « Froyo », nom de code du tout nouvel Android qui vient de débarquer officiellement au Google I/O.

Que nous réserve Android 2.2 ?

Des confirmations pour commencer.

L'équipe de développement atteste officiellement que ses performances sont bien jusqu'à 5 fois supérieures à celle Android 2.1 (lire ci-avant). Elle ne se contente d'ailleurs pas de le dire puisque lors du Google I/O elle a également procédé à une démonstration ou trois smartphones faisaient tourner la même application hébergée. Pour la petite histoire, le troisième terminal était un iPhone (il a - de manière prévisible pour ce genre de démonstration – réalisé les moins bons résultats de ce « benchmark »).

Deuxième confirmation, l'OS mobile de Google ne devrait donc avoir aucun problème à supporter Flash 10.10, un choix stratégique à l'opposé de celui d'Apple.

Nvidia tempère néanmoins cette nouveauté. Bill Henry, porte parole de la société, souligne que le débat reste ouvert sur « la quantité d'énergie que consomme [Flash 10.10] pour fonctionner […] Nous pensons qu'il peut y avoir des problèmes avec les batteries s'il ne tourne pas sur des processeurs adaptés ». Comme ceux de Nvidia bien sûr.

La vitesse concerne aussi le surf puisque le navigateur natif embarque le moteur de JavaScript V8 avec pour résultats « des performances 2 à 3 fois meilleures que celles d'Android 2.1 ».

Coté utilisateur, l'OS intègre encore plus les usages professionnels. Google met par exemple en avant la nouvelle possibilité d'intégrer les fonctionnalités de Microsoft Exchange (synchronisation de calendrier, etc.). Rappelons aussi les fonctionnalités de partage de connexions Internet avec d'autres appareils (via USB ou en Wifi) qui permettent de littéralement transformer un téléphone sous Android an hostspot.

Coté développeurs, une nouvelle API pour les back-ups, la possibilité de faire installer les applications aussi bien dans la mémoire interne que sur une carte SD ou l'accès au retour des utilisateurs sur les bugs et autres freezes des applications montre que de ce point de vue aussi, le « petit robot vert » continue de progresser.

L'update vers la version 2.2 devrait survenir dans « les prochaines semaines » et l'OS lui même arriver « bientôt ».

En attendant d'en savoir plus sur ce calendrier de lancement, les développeurs peuvent dès à présent tester la compatibilité de leurs applications avec les deux nouveaux SDK et NDK (Native Developpement Kit, pour écrire des applis en code natif donc) et plug-in pour Eclipse (alias ADT ou « Android Development Tools ») que l'équipe d'Android vient de mettre en ligne.

Cerise sur le gâteau, Google a réalisé une petite vidéo de présentation pour l'occasion.

Pardon, cerise sur le Yoghourt.

[ame="http://www.youtube.com/watch?v=yAZYSVr2Bhc"]http://www.youtube.com/watch?v=yAZYSVr2Bhc[/ame]

La prochaine version d'Android devrait s'appeler « Gingerbread ».

Les SDK, NDK et ADT sont disponibles sur cette page.

Source : L'annonce de l'équipe d'Android, l'avis de Nvidia sur Flash 10.10 dans Business Week
Avatar de Gordon Fowler Gordon Fowler - Expert éminent sénior http://www.developpez.com
le 21/05/2010 à 13:33
La fonction "Hotspot" d'Android 2.2, autrement dit celle qui permet connecter le smartphone à internet puis de partager cette connexion en wifi ou en USB (alias le "USB tethering"), pourra être désactivée ou sera facturée en supplément par les opérateurs s'ils le souhaitent - et il serait curieux qu'ils ne le souhaitent pas.

Bref, ce seront donc eux qui auront le dernier mot sur ce point.
Avatar de Lyche Lyche - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 21/05/2010 à 13:41
Citation Envoyé par Gordon Fowler  Voir le message
La fonction "Hotspot" d'Android 2.2, autrement dit celle qui permet connecter le smartphone à internet puis de partager cette connexion en wifi ou en USB (alias le "USB tethering"), pourra être désactivée ou sera facturée en supplément par les opérateurs s'ils le souhaitent - et il serait curieux qu'ils ne le souhaitent pas.

Bref, ce seront donc eux qui auront le dernier mot sur ce point.

C'est pour ça que je garde mon vieux téléphone ils ne l'ont pas bloqué sur certains anciens téléphones et j'en profite
Avatar de nouknouk nouknouk - Modérateur http://www.developpez.com
le 21/05/2010 à 14:08
Citation Envoyé par Gordon Fowler  Voir le message
Bref, ce seront donc eux qui auront le dernier mot sur ce point.

Oui, enfin rien n'empêche ni d'acheter un telephone en dehors d'un pack opérateur, ni d'installer une ROM modifiée disponible soit sur le site du constructeur, soit sur l'excellent Xda-dev.
Avatar de Fresher Fresher - Membre du Club http://www.developpez.com
le 21/05/2010 à 16:28
Citation Envoyé par Gordon Fowler  Voir le message
La fonction "Hotspot" d'Android 2.2, autrement dit celle qui permet connecter le smartphone à internet puis de partager cette connexion en wifi ou en USB (alias le "USB tethering"), pourra être désactivée ou sera facturée en supplément par les opérateurs s'ils le souhaitent - et il serait curieux qu'ils ne le souhaitent pas.

Bref, ce seront donc eux qui auront le dernier mot sur ce point.

Je suis vraiment pas certain sur ce point.

Je me rappelle que mon htc diamond (Windows 6 je crois) pouvais déjà être relier à mon ordinateur et partager le reseaux. Je n'avais aucun surcout supplémentaire (j'étais en data-illimité, mais sinon ça devait être le prix de la connexion normale).
Avatar de Nek.dev Nek.dev - Membre régulier http://www.developpez.com
le 22/05/2010 à 8:24
Selon android-france le motorola milestone sera mis à jour rapidement.

(Vu l'échec de la dernière mise à jour je vais peut être rooter mon tel...)
Avatar de Gordon Fowler Gordon Fowler - Expert éminent sénior http://www.developpez.com
le 25/06/2010 à 15:03
Les sources d'Android 2.2 sont disponibles
Elles intéresseront également les développeurs d'applications mobiles

Mise à jour du 25/06/10


Google vient de mettre en ligne le code source d'Android 2.2 (alias « Froyo »).

L'annonce a été faite aujourd'hui, sur le blog dédié aux développeurs. Un blog plus habitué à traiter des SDK et autres NDK (kit de développement pour écrire du code natif) que des sources du système lui même.

Le code de l'OS mobile est donc entièrement disponible (« cela va accélérer le passage des anciennes versions vers Froyo ») et open-source (« par conséquent, nous pouvons immédiatement passer en revue et valider les contributions »).

Parallèlement, la séparation entre ces parties open-sources et les modules sous licences a été rendue plus claire. Le code lui-même a été retravaillé dans ce sens pour « retirer les dépendances involontaires à des logiciels dont le code n'est pas ouvert ».

Les outils de développement ne sont pas oubliés dans le mouvement : « nous développons des outils de développement (sic) directement au sein du projet open-source [...] cela concerne le plug-in Eclipse, l'émulateur et plus d'une douzaine d'autres outils en rapport avec le SDK ».

L'intérêt du code de Froyo pour les développeurs d'applications réside, d'après le responsable du projet lui-même, dans la possibilité d'accélérer la résolution des problèmes de compatibilités avec le hardware des terminaux. Notamment en favorisant les tests et les retours d'expériences.

Si le code d'Android 2.2 vous intéresse, il est disponible sur cette page.

Tous les fichiers nécessaires pour créer et lancer une image du système « out-of-the box » (c'est à dire sans aucun autre outil) sont également inclus.

Source : Annonce sur le blog d'Android

Lire aussi

La moitié des mobiles sous Android tournent avec la version 2.1 : fin de la fragmentation et du casse-tête pour les développeurs ?

Android 2.3 devrait changer d'UI, Gingerbread répondrait ainsi aux critiques des partenaires de Google sur l'interface de son OS

Apple porte à nouveau plainte contre HTC et continue à chercher des attaques possibles contre le constructeur : Android clairement visé

Android continue à progresser face à l'iPhone, qui domine encore largement le marché des smartphones

Et vous ?

Quelle utilisation pensez-vous faire du code source de Froyo ?
Offres d'emploi IT
Développement application mobile (H/F)
Atos - Midi Pyrénées - Toulouse (31000)
Ingénieur support client expert (activ'premium)
CTS NORD - Nord Pas-de-Calais - Lille (59000)
Ingénieur Informatique de Talent - Nouvelles Technologies
NAÏA - Ile de France - Nanterre (92000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil