Vos recrutements informatiques

700 000 développeurs, chefs de projets, ingénieurs, informaticiens...

Contactez notre équipe spécialiste en recrutement

Intel dévoile un PC avec un processeur à 48 coeurs
Les fondeurs se rendent coup pour coup dans la course au multi-coeur

Le , par Katleen Erna, Expert éminent sénior
Mise à jour du 02.06.2010 par Katleen
Intel annonce une puce pour serveurs composée de 32 coeurs, faisant partie de sa future gamme de produits Knights


Intel vient d'annoncer une puce pour serveurs composée de 32 coeurs, cadencés à 1.2 GHz, élaborée sur une architecture mêlant des coeurs x86 ainsi que d'autres spécialisés pour répondre aux besoins spécifiques des serveurs à haute performance.

Répondant au nom de Knights Ferry, ce processeur est "le plus rapide pouvant traiter plus de 500 Gigaflops de données", d'après son constructeur. Il marque les premiers pas d'une gamme destinée aux serveurs (Knights), qui repose sur une architecture MIC (Many Integrated Cores).

Les processeurs 32 coeurs (en kit de conception et de développement) arriveront au second semestre 2010.

Plus précisément, le Knights Ferry sera gravé en 45 nanomètres et comprendra 32 puces Xeon associées à des capacités graphiques de 512 bits (installées sur le port PCI-Express). Il permettra 4 threads par coeur et embarquera 8 Mbits de mémoire cache partagée et jusqu'à 2 Gbits de mémoire GDDR5.

Outre ce modèle, le premier produit commercial (le Knights Corner) sera doté de plus de 50 coeurs et s'inspirera probablement de l'architecture de Sandy Bridge en étant gravé en 22 nanomètres. Aucune date de disponibilité n'a été annoncée, mais il devrait arriver dans les serveurs et ordinateurs portables courant 2011.

Quoiqu'il en soit, Intel défend fort la future famille Knights, qui devrait s'appuyer sur certains éléments du projet Larrabee afin d'exceller en graphisme et en calcul.

« L'architecture Knights est la plus aboutie pour les serveurs depuis qu'Intel a lancé les puces Xeon », déclare le fondeur.

Le projet Larrabee, qui avait été abandonné officiellement la semaine dernière, trouve ici un second souffle et une utilité de certains de ses éléments.

Source : Discours de Kirk Skaugen, vice-président et directeur général du data center group chez Intel, lors de la conférence International Supercomputing à Hamburg.

Lire aussi :

- Avec sa plateforme Moorestown, Intel s'attaque à ARM et au marché des terminaux nomades : avec quelles chances de réussite ?

- Intel dévoile un PC avec un processeur à 48 coeurs, les fondeurs se rendent coup pour coup dans la course au multi-coeur (plus bas dans le premier message de ce topic)

Mise à jour du 09/04/10

Intel dévoile un PC avec un processeur à 48 cœurs
Les fondeurs se rendent coup pour coup dans la course au multi-cœur

Après le prototype pour serveur, la mise en application en desktop.

Sean Koehl, "techno évangéliste" de l'Intel Labs, vient de dévoiler un ordinateur particulièrement performant puisque celui-ci embarque un processeur à... 48 cœurs ! (lire ci-avant)

Arrêtons le suspens, le grand public n'est pas visé (en tout cas pas tout de suite). Les premiers exemplaires de ces machines seront livrés vers mi-2010 à des institutions spécialisées dans la recherche.

Sean Koehl note néanmoins que de telles puces auront nécessairement des répercussions sur la conception de celles destinées aux ordinateurs plus "traditionnels".

Les cœurs en tant que tels ne sont pas particulièrement rapide (ils affichent les mêmes performances que ceux des netbooks et de la gamme Atom, qui vont de 1.66 à 1.83Ghz). Mais le gain de puissance deviendrait impressionnant au moment où toutes les puces se mettent à communiquer entre elles grâce des routeurs (24 en tout) qui permettent de diminuer les effets de goulot et "d'engorgement" lors du transfert des données.

Intel précise également que chaque cœur possède son propre buffer et que le processeur adapte sa consommation à la charge de travail en désactivant les cœurs inutilisées (passant de 125 à 25 Watts en moins d'une seconde).

Avec cette nouvelle machine, la page de l'accélération de l'horloge des CPU (clock speed) semble être tournée par les fondeurs au profit de la multiplication des coeurs. Intel vient en effet de sortir des serveurs à 8 coeurs, tout comme IBM, tandis qu'AMD a annoncé le sien - à 12 coeurs.

Reste à espérer que les logiciels et les OS suivront et sauront en tirer partie.

Lire aussi :

Le futur noyau Linux améliore la gestion du multicoeur, parmi d'autres innovations

MAJ de Gordon Fowler

Intel présente un prototype de processeur à 48 coeurs, cela pourrait-il révolutionner le cloud computing ?

Intel poursuit sa route dans le développement de processeurs multi-coeurs très puissants. C'est dans cette optique que le fondeur a présenté hier à Braunschweig, en Allemagne, le prototype de son premier processeur embarquant pas moins de 48 coeurs. La bête serait 10 à 20 fois plus puissante que ce qui se fait de mieux actuellement

"Un tel processeur permet d'imaginer le data center cloud du futur, dont les performances et les économies d'énergies seront décuplées. Avec le temps, j'espère que ces concepts avancés trouveront leur place dans les appareils grand public", déclare Justin Rattner, directeur des laboratoires d'Intel.

Gravé en 45nm, et comportant 1,3 milliard de transistors, pour une surface de 576mm², le processeur est donc doté de 48 coeurs IA, autrement dit des coeurs x86, agencés de la façon suivante : 24 unités comprenant chacune deux coeurs. Sur chaque unité, on retrouve de la mémoire cache de second niveau ainsi qu'une partie dite de routage et une zone intitulée Message Buffer pour un échange d'informations direct entre les deux coeurs.

Il y a deux ans, Intel avait déjà frappé fort en présentant un processeur expérimental muni de 80 coeurs et consommant moins d'énergie qu'une puce à quatre coeurs pour des performances se comptant en teraflop.

Les 80 coeurs n'étaient pas à 100 % fonctionnels mais ils furent surtout utilisés pour étudier la manière la plus efficace de faire communiquer entre eux un gran nombre de coeurs. Les ingénieurs d'Intel ont ainsi pu élaborer une nouvelle architecture et un nouveau design.

Concernant son processeur à 48 coeurs, ntel a déclaré qu'il en distribuera 100 exemplaires à des chercheurs et experts en la matière d'autres firmes technologiques afin que des programmes prenant en charge une telle technologie puissent être développés. Il fonctionne grâce à un réseau de transfert d'informations grande vitesse inclut dans la puce même. Chaque coeur est connecté aux autres par un réseau utilisant le protocole TCP/IP.

Une nouvelle technique de gestion de l'énergie permet au composant de consommer de 25 watts à 125 watts (performances maximales).

Le constructeur prévoie également d'intègrer certaines fonctionnalités clés de ce nouveau modèle à une nouvelle gamme de puces qui devrait être commercialisée début 2010.

Pensez-vous que ce processeur puisse prendre en charge le set d'instruction x64 standard ?

Ce processeur n'en est qu'au stade de projet scientifique, pensez-vous qu'il finira un jour dans la machine de tout un chacun ?

Comment rêvez-vous le cloud computing du futur ?

Source : Communiqué de presse d'Intel


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de SpiceGuid SpiceGuid - Rédacteur http://www.developpez.com
le 05/12/2009 à 21:14
Citation Envoyé par komput
Cependant, vu la consommation électrique annoncée (de 25 à 125W), ce qui est même comparable aux processeurs à 4 coeurs actuels, je me demande où est passée la différence... et vu la taille de la puce, ils ont dû rogner sur la taille des caches et faire des coeurs un peu au rabais... des avis là-dessus ?

Les coeurs sont de type P54C, clair que pour la performance monocoeur c'est pas vraiment au top, comme tu dis ça n'était pas le but de ce prototype.
Avatar de Gordon Fowler Gordon Fowler - Expert éminent sénior http://www.developpez.com
le 09/04/2010 à 10:07
Intel dévoile un PC avec un processeur à 48 cœurs
Les fondeurs se rendent coup pour coup dans la course au multi-cœur

Après le prototype pour serveur, la mise en application en desktop.

Sean Koehl, "techno évangéliste" de l'Intel Labs, vient de dévoiler un ordinateur particulièrement performant puisque celui-ci embarque un processeur à... 48 cœurs ! (lire ci-avant)

Arrêtons le suspens, le grand public n'est pas visé (en tout cas pas tout de suite). Les premiers exemplaires de ces machines seront livrés vers mi-2010 à des institutions spécialisées dans la recherche.

Sean Koehl note néanmoins que de telles puces auront nécessairement des répercussions sur la conception de celles destinées aux ordinateurs plus "traditionnels".

Les cœurs en tant que tels ne sont pas particulièrement rapide (ils affichent les mêmes performances que ceux des netbooks et de la gamme Atom, qui vont de 1.66 à 1.83Ghz). Mais le gain de puissance deviendrait impressionnant au moment où toutes les puces se mettent à communiquer entre elles grâce des routeurs (24 en tout) qui permettent de diminuer les effets de goulot et "d'engorgement" lors du transfert des données.

Intel précise également que chaque cœur possède son propre buffer et que le processeur adapte sa consommation à la charge de travail en désactivant les cœurs inutilisées (passant de 125 à 25 Watts en moins d'une seconde).

Avec cette nouvelle machine, la page de l'accélération de l'horloge des CPU (clock speed) semble être tournée par les fondeurs au profit de la multiplication des coeurs. Intel vient en effet de sortir des serveurs à 8 coeurs, tout comme IBM, tandis qu'AMD a annoncé le sien - à 12 coeurs.

Reste à espérer que les logiciels et les OS suivront et sauront en tirer partie.

Lire aussi :

Le futur noyau Linux améliore la gestion du multicoeur, parmi d'autres innovations
Avatar de shkyo shkyo - Membre expérimenté http://www.developpez.com
le 09/04/2010 à 11:17
Heureux les développeurs qui sont très compétents en programmation de calculs parallélisable !! Ils ont de beaux jours devant eux...
Avatar de SpiceGuid SpiceGuid - Rédacteur http://www.developpez.com
le 09/04/2010 à 16:30
  • Larabee : "repoussé" selon Intel, on ne sait pas pour quand
  • Cell : "impasse évolutive" selon IBM
  • Itanium, le tueur de x86 selon Intel : "Windows Server 2008 R2 est la dernière version à supporter l'Itanium" d'après Microsoft (je le sais parce que je ne lis pas les news info sur developpez.com)


C'est bien les compétences mais c'est encore mieux si derrière il y a de vrais débouchés commerciaux.
Avatar de meziantou meziantou - Membre émérite http://www.developpez.com
le 11/04/2010 à 18:32
48 coeurs ça fait beaucoup. Il va vraiment falloir penser à paralléliser les programmes (quand c'est possible bien sûr).
Avatar de deadalnix deadalnix - Membre chevronné http://www.developpez.com
le 11/04/2010 à 19:52
Et ils vont encore essayer de nous vendre du raytracing ?
Avatar de jkakim jkakim - Membre régulier http://www.developpez.com
le 12/04/2010 à 16:54
Ils songent au prix je pense bien... 48 processeurs, ça fait beaucoup quand même.
Avatar de IgiXphp IgiXphp - Nouveau membre du Club http://www.developpez.com
le 13/04/2010 à 9:01
Si tout se passe comme prévu, l'an prochain, c'est le 96 coeurs! Ça fait 3 ans au moins que c'est annoncé même plus, 5 ans il me semble
Avatar de Katleen Erna Katleen Erna - Expert éminent sénior http://www.developpez.com
le 02/06/2010 à 21:10
Mise à jour du 02.06.2010 par Katleen
Intel annonce une puce pour serveurs composées de 32 coeurs, faisant partie de sa future gamme de produits Knights


Intel vient d'annoncer une puce pour serveurs composée de 32 coeurs, cadencés à 1.2 GHz, élaborée sur une architecture mêlant des coeurs x86 ainsi que d'autres spécialisés pour répondre aux besoins spécifiques des serveurs à haute performance.

Répondant au nom de Knights Ferry, ce processeur est "le plus rapide pouvant traiter plus de 500 Gigaflops de données", d'après son constructeur. Il marque les premiers pas d'une gamme destinée aux serveurs (Knights), qui repose sur une architecture MIC (Many Integrated Cores).

Les processeurs 32 coeurs (en kit de conception et de développement) arriveront au second semestre 2010.

Plus précisément, le Knights Ferry sera gravé en 45 nanomètres et comprendra 32 puces Xeon associées à des capacités graphiques de 512 bits (installées sur le port PCI-Express). Il permettra 4 threads par coeur et embarquera 8 Mbits de mémoire cache partagée et jusqu'à 2 Gbits de mémoire GDDR5.

Outre ce modèle, le premier produit commercial (le Knights Corner) sera doté de plus de 50 coeurs et s'inspirera probablement de l'architecture de Sandy Bridge en étant gravé en 22 nanomètres. Aucune date de disponibilité n'a été annoncée, mais il devrait arriver dans les serveurs et ordinateurs portables courant 2011.

Quoiqu'il en soit, Intel défend fort la future famille Knights, qui devrait s'appuyer sur certains éléments du projet Larrabee afin d'exceller en graphisme et en calcul.

« L'architecture Knights est la plus aboutie pour les serveurs depuis qu'Intel a lancé les puces Xeon », déclare le fondeur.

Le projet Larrabee, qui avait été abandonné officiellement la semaine dernière, trouve ici un second souffle et une utilité de certains de ses éléments.

Source : Discours de Kirk Skaugen, vice-président et directeur général du data center group chez Intel, lors de la conférence International Supercomputing à Hamburg.

Lire aussi :

- Avec sa plateforme Moorestown, Intel s'attaque à ARM et au marché des terminaux nomades : avec quelles chances de réussite ?

- Intel dévoile un PC avec un processeur à 48 coeurs, les fondeurs se rendent coup pour coup dans la course au multi-coeur (plus bas dans le premier message de ce topic)
Avatar de ArKam ArKam - Membre éclairé http://www.developpez.com
le 03/06/2010 à 9:06
Quid de la réponse chez AMD?

Je sais pas si vous connaissez, mais Intel et IBM travail sur de nombreux autres procédés, notamment l'optronique et l'ADN.

L'optronique: Un proc tout en optique, résultats attendu des procs 1000 fois plus rapide, mais la techno existe depuis des lustres et personne n'est pour le moment arrivé à sortir quoique ce soit de viable.

ADN: Bah j'ai pas tout bien capté, mais apparement ce serait un proc nano fait avec des brins d'adn
Avatar de kedare kedare - Membre extrêmement actif http://www.developpez.com
le 03/06/2010 à 10:09
Citation Envoyé par meziantou  Voir le message
48 coeurs ça fait beaucoup. Il va vraiment falloir penser à paralléliser les programmes (quand c'est possible bien sûr).

Les interpréteurs de langages qui ont des contraintes techniques comme le GIL (Global Interpreter Lock) (Python, Ruby, etc), vont bien souffrir de ça
Offres d'emploi IT
Développeur web front end H/F
NEXTGEN RH - Aquitaine - Bordeaux (33000)
Développeur c#/sql
MacroProg - Ile de France - Paris (75000)
Sécurité de la donnée dans hadoop
Atos - Rhône Alpes - Grenoble (38000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil