Steve Jobs élu CEO le plus influent du monde
D'après le top 30 annuel de Barrons

Le , par Katleen Erna, Expert éminent sénior
Steve Jobs élu "CEO de la Décennie" par MarketWatch, combien de trophées possède désormais le patron d'Apple ?
Mise à jour du 10.12.2010 par Katleen


Steve Jobs peut rougir, voici une distinction de plus qui vient saluer sa carrière. En même temps, l'homme en a déjà tellement reçu qu'il pourrait finir complètement blasé. Après Fortune en 2009, c'est aujourd'hui MarketWatch qui lui décerne le prix du CEO de la Décennie. Rien de moins.

Et le patron d'Apple est crédité de bien des qualités, le jury l'ayant même comparé à Thomas Edison, Alexander Bell et Walt Disney !

Outre d'être dirigé par un "génie" de l'informatique, Cupertino s'est également fait remarquer par la hausse spectaculaire de la valeur de ses actions : "Ceux qui ont investi 1 000$ dans les actions Apple à la fin de l’année 2000 les auront vu monter à pratiquement 43 000$ dix ans plus tard".

Effectivement, il y a de quoi être impressionné.

Source : MarketWatch

Quelle sera la prochaine récompense créditant la "rock star de l'Amérique corporate" ?

Mise à jour du 30/03/10


Steve Jobs élu CEO le plus influent du monde
D'après le top 30 annuel de la revue Barrons


Comme chaque année, le magazine financier Barrons publie son top 30 des patrons les plus influents. Et, à son avis, le CEO qui apporte le plus de valeur à son entreprise est Steve Jobs.

Le dirigeant d'Apple mène donc le classement. Son nom vaudrait même 25 milliards de dollars ! «Quand il a un souci de santé, l'action Apple tremble», explique le magazine.

Steve Jobs aurait même l'aura d'une divinité pour certains, tant ses présentations sont mythiques. L'homme agace ou fascine, mais il ne laisse pas indifférent. Ses détracteurs le disent capable "de faire passer un grille-pain pour la 8e merveille du monde et de persuader les fidèles de payer 30% de plus."

Côté business, il serait un véritable tyran. Un véritable "control-freak" qui ne peut s'empêcher de tout diriger, et de mettre une pression monstre sur ses collaborateurs et employés. Un vrai perfectionniste, qui veut tirer le meilleur de tout et de chacun. Fatiguant, mais efficace, d'après certains directeurs d'Apple.

Source : Le classement de Barrons

Pensez-vous que l'arrivée de l'iPad dans quelques jours sera une page de plus à rajouter à l'épopée Jobs ?

Maj de Kathleen Erna


Steve Jobs reçoit le titre de "CEO de la décennie" par le magazine américain Fortune

Steve jobs a connu des hauts et des bas cette année, entre ses six mois d'inactivité causés par sa transplantation du foie et son retour triomphal appuyé par les succès d'Apple. Le magazine américain Fortune estime que ses bons moments ont largement éclipsé ses mauvais au court de ces 10 dernières années. Aussi sa rédaction a-t-elle décidé de nommer le patron d'Apple CEO de la décennie.

L'article souligne l'impact fort que l'homme a eu sur diverses industries : les marchés de l'informatique, de la musique, des films et des téléphones mobiles ont été largement transformés par l'influence des produits Apple.

Réussir dans le business de quelqu'un d'autre est déjà un exploit en soit (comme Henry Ford dans l'industrie automobile ou Conrad Hilton dans l'hôtellerie), mais le faire dans quatre grands domaines différents ne s'était jamais vu.

Selon Fortune, 2001 représenterait le tournant décisif dans la carrière d'Apple avec l'arrivée sur le marché de produits phrases de la firme, qui allaient avoir un impact décisif sur son avenir : iTunes, l'iPod et Mac OS X. La sortie de l'iTunes Music Store en 2003 et de l'iPhone en 2007 ont apporté une nouvelle pierre à l'édifice de la success story.

Aujourd'hui, avec plus de 34 milliards de dollars en banque et des bénéfices toujours plus fructifiants chaque trimestre, il est difficile d'imaginer Apple chuter de son pied d'estale. La compagnie tire cependant sa force de ses innovations, et il est difficile d'en apporter constamment de nouvelles. La maladie de Steve Jobs cette année est, de plus, venue rappeler au monde de l'informatique que personne n'est éternel.

A 54 ans, l'homme a cependant encore le temps de remodeler trois ou quatre autres industries majeures avant de tirer sa révérence. Sera-t-il réélu CEO de la décennie en 2019 ?

A votre avis, quels autres domaines pourraient être révolutionnés par Apple ?

Si Fortune n'avait pas élu Steve Jobs, a qui auriez-vous décerné le prix de "CEO de la décennie" ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Djad666 Djad666 - Candidat au Club http://www.developpez.com
le 30/03/2010 à 19:02
Citation Envoyé par Katleen Erna  Voir le message
Ses détracteurs le disent capable "de faire passer un grille-pain pour la 8e merveille du monde et de persuader les fidèles de payer 30% de plus."

C'est pas ce qu'il fait actuellement?
Avatar de Katleen Erna Katleen Erna - Expert éminent sénior http://www.developpez.com
le 10/12/2010 à 6:01
Steve Jobs élu "CEO de la Décennie" par MarketWatch, combien de trophées possède désormais le patron d'Apple ?
Mise à jour du 10.12.2010 par Katleen


Steve Jobs peut rougir, voici une distinction de plus qui vient saluer sa carrière. En même temps, l'homme en a déjà tellement reçu qu'il pourrait finir complètement blasé. Après Fortune en 2009, c'est aujourd'hui MarketWatch qui lui décerne le prix du CEO de la Décennie. Rien de moins.

Et le patron d'Apple est crédité de bien des qualités, le jury l'ayant même comparé à Thomas Edison, Alexander Bell et Walt Disney !

Outre d'être dirigé par un "génie" de l'informatique, Cupertino s'est également fait remarquer par la hausse spectaculaire de la valeur de ses actions : "Ceux qui ont investi 1 000$ dans les actions Apple à la fin de l’année 2000 les auront vu monter à pratiquement 43 000$ dix ans plus tard".

Effectivement, il y a de quoi être impressionné.

Source : MarketWatch

Quelle sera la prochaine récompense créditant la "rock star de l'Amérique corporate" ?
Avatar de Ragmaxone Ragmaxone - Membre éclairé http://www.developpez.com
le 10/12/2010 à 7:27
c'est vrai que quoi qu'on dise, il a réussi un coup de maître pour sortir Apple de la mouise et l'amener comme au devant de la scène ... et aussi pour avoir bouleversé plusieurs secteurs (baladeur, smartphone et dernièrement tablettes, qui reste à confirmer).

pour la succession, y'a des trucs qui se transmettent pas, mais il a déjà bien transmis sont goût pour les adjectifs pompeux
Avatar de YoyoProg YoyoProg - Futur Membre du Club http://www.developpez.com
le 10/12/2010 à 8:32
On peut aussi parler de Pixar avec laquel il a aussi bien géré son coup.
Avatar de psychadelic psychadelic - Membre chevronné http://www.developpez.com
le 11/12/2010 à 14:33
C’est plutôt risible, mais l’omniprésence de l’hypocrisie dans le monde de la finance n’est plus à prouver.

En début d’année encore les spécialistes financiers considéraient Steve Jobs comme "trop influent" sur le conseil d'administration d’Apple et dépréciait la valeur de l’action à la pomme.

Je parle même pas de l’époque ou il à été virré d’Apple, parce qu’il était considéré comme un « has been ».
Et aujourd’hui il est au pinacle !

http://online.wsj.com/article/SB1000...921476048.html
Avatar de psychadelic psychadelic - Membre chevronné http://www.developpez.com
le 11/12/2010 à 15:44
Citation Envoyé par Katleen Erna  Voir le message
[B][SIZE="3"]Ses détracteurs le disent capable "de faire passer un grille-pain pour la 8e merveille du monde

Citation Envoyé par Djad666  Voir le message
C'est pas ce qu'il fait actuellement?

En informatique, "une partie de grille pain" correspondait aux fastidieuses installations de logiciels via des piles de disquettes; par exemple, Windows 95 était livré sur 13 disquettes.

Les Lecteurs de disquette sur Mac avaient la particularité de pouvoir éjecter la disquette du lecteur par commande logicielle (sur les PC il fallait le faire manuellement sur un petit levier).

Donc une fois la disquette lue, le logiciel d'install éjectait la disquette pour faciliter son échange avec la disquette suivante.

Comme l'éjection d'une disquette n'est pas sans analogie avec celle du saut d'une tranche grillée hors d'un grille-pain;
Les Geeks de l'époque appelaient les "install-party" des "parties de grille pain" .
Ou "toaster party" en anglais, ce qui était encore plus drôle car les tea-party anglaises se nomment aussi toast-party dans les grandes occasions, et comme les "toaster-party" duraient un petit moment, on se ravitaillait en "tea" avant.

Donc quand Apple introduit un lecteur de CD-Rom sur les Mac (en 1988), l'un des arguments de ventes, parle de "la fin des parties de grille-pain".

Les détracteurs d'Apple, et surtout ceux qui considéraient que l'introduction d'un lecteur de CD sur un PC était une aberration, on dit qu'apple ferait mieux de continuer avec les grilles-pains, ou je ne sais quel stupidité dans le genre.

Cette histoire de grille pain est resté, et si vous voulez énerver S.Jobs, parlez lui de pain grillé, mais à vos risques et périls.

Ou comment quelque chose d'amusant au départ est devenu un sujet débile et pénible...
Avatar de freelibre freelibre - Membre régulier http://www.developpez.com
le 13/12/2010 à 13:22

Comme quoi l’innovation paye toujours, les gens ont besoins de vivre de nouvelles expériences dans la vie de tous les jour.
Avatar de Ragmaxone Ragmaxone - Membre éclairé http://www.developpez.com
le 17/12/2010 à 8:37
apparemment d'autres préfèrent Zuckerberg, il a été élu meilleur je sais pu quoi de l'année par un autre magazine
Avatar de OWickerman OWickerman - Membre averti http://www.developpez.com
le 19/12/2010 à 7:52
Comparé à Edison... Le type qui voulait transporter du courant continu pour la distribution, le type qui a créé la chaise électrique et trafiqué la première exécution pour tenter de discréditer le courant alternatif.
Ouais, c'est bien pour Jobs.
Bon, peut-être que la comparaison doit se comprendre au niveau des capacités de vendre n'importe quelle daube en faisant croire aux acheteurs qu'ils ont vraiment eu un objet formidable et innovant ?
En ce cas c'est justifié.
Avatar de Perplexe Perplexe - Nouveau Candidat au Club http://www.developpez.com
le 19/12/2010 à 21:58
Citation Envoyé par Lyche  Voir le message
Vue la daube que sera l'iPad, si jamais il se vend autant que l'iPhone, je ferais un autel dans mon placard dédié à Steve Job et je prendrais note de toutes les conneries qu'il nous à pondu pour refaire pareil

Si tu veux, je te prête quelques outils pour ton autel.

Quand aux notes, les prendre, c'est pas dur, mais delà à arriver à refaire pareil ...
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Expert éminent http://www.developpez.com
le 18/01/2014 à 12:38
Ce que je trouve surtout fantastique, c'est la manière dont il a préparé sa succession. Admirable, vraiment...
Offres d'emploi IT
Ingénieur sénior en développement mobile / projet innovation H/F
Safran - Ile de France - Hauts de Seine
Chef de projet SI confirmé (H/F)
Société Générale - Ile de France - Val-de-Fontenay
Développeur - software craftsman (H/F)
Société Générale - Ile de France - Hauts-de-Seine

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil