Vos recrutements informatiques

700 000 développeurs, chefs de projets, ingénieurs, informaticiens...

Contactez notre équipe spécialiste en recrutement

Vers des Java Community Process plus ouvertes ?
C'est ce qu'affirme Oracle, les développeurs sont sceptiques

Le , par X-plode, Expert confirmé
Mise à jour du 26/10/2010 par Idelways

Alors que les élections approchent pour élire les nouveaux membres du comité exécutif du Java Community Process (JCP), la situation au sein de l'organisme de standardisation des technologies Java semble de plus en plus insoutenable.

Cette fois, les voix qui s'élèvent viennent de l'intérieur du JCP.

Doug Lea, un « gourou » du langage et membre du comité exécutif du JCP vient de quitter son poste en publiant une lettre ouverte où il critique violemment Oracle et sa gouvernance sur le JCP. Il remet même tout bonnement la crédibilité de la société de Larry Ellison.

Un autre memebre du JCP, Stephen Colebourne, également membre de la fondation Apache, a clamé son opposition à la nomination par Oracle, de Scott Shapiro, un développeur certifié Java... de la compagnie d'imagerie médicale spécialisée dans les soins mamaires « Hologic ».

Il dit n'avoir « aucune idée de qui est Hologic et pourquoi ce serait un bon choix qu'il représente la communauté Java ».

Il remet aussi en question la candidature de l'ex-directeur technique de Yahoo!, Sam Pullara, qu'il juge très proche d'Oracle. Colebourne va jusqu'à encourager les membres de la communauté à voter "non" à sa nomination

Doug Lea, professeur d'informatique à la State University déclare même que pour lui : « le JCP n'est plus un corps de spécification et de normalisation crédible »."

Selon lui, le JCP est en phase de devenir, ni plus ni moins, un corps d'approbation pour les initiatives d'Oracle. Oracle ayant annoncé récemment qu'il allait présenter sa vision pour Java 7 et 8 à la communauté « très prochainement » (lire ci-avant)

Doug Lea va tout de même continuer à servir le langage au travers de l'OpenJDK, l'implémentation communautaire open-source de Java.

Doug Lea ressort également un autre sujet épineux : celui du projet Harmony.

Il pense, lui aussi, qu'Oracle ne compte pas fournir de licence des tests de compatibilité de Java à la fondation Apache. Une licence qui permettrait de valider le projet Harmony comme une alternative crédible à l'OpenJDK.

Oracle de son côté a exprimé sa déception de voir Doug Lea quitter le comité exécutif du JCP, et espère qu'il poursuivra ses contributions en tant que membre de la communauté.

Oracle a aussi défendu la nomination de Scott Shapiro de Hologic. Il s'agit, selon l'entreprise, de mettre en valeur les utilisateurs finaux de Java et le point de vue industriel, beaucoup moins représenté que le côté purement technique.

Deux visions, deux mondes. Un clash ?

Ambiance ambiance…

Source : lettre de Doug Lea, blog de Stephen Colebourne

Et vous ?

Partagez-vous l'avis de Doug Lea et Stephen Colebourne ? Ou comprenez-vous Oracle ? Le JCP a-t-il perdu toute crédibilité ?

En collaboration avec Gordon Fowler

Vers des Java Community Process plus ouvertes ?
C'est ce qu'affirme Oracle, les développeurs sont sceptiques

Oracle innovera-t-il en ouvrant les spécifications Java ?

C'est ce qu'avait promis le géant du logiciel. Une des manières d'y arriver serait de rendre plus démocratique le Java Community Process (JCP).

Mais depuis, c'est le silence radio.

Certes la société souligne qu'en tant que membre du JCP elle a pris part à plus de 80 Java Specification Requests, des propositions pour amender Java.

Certes, Oracle continue de laisser entendre qu'il souhaite ouvrir les process de spécification pour satisfaire les participants actifs et soutenir l'amélioration et l’innovation du langage.

Mais beaucoup pensent qu'il s'agit là d'une promesse sans lendemain. Bill Maimone, ancien responsable d’Oracle confit ses craintes : « Oracle est une société qui a toujours eu comme politique de faire du chiffre et de conquérir le monde », sous-entendu pas d'introduire de la participation dans les décisions ou d'ouvrir les technologies.

Il semblerait que la majorité des développeurs soient également sceptiques au regard des décisions et des actions passées de l’entreprise.

Encore beaucoup de zones d'ombres règnent donc autour de Java. Et ces incertitudes pèsent lourdement sur la communauté. Oracle tiendra-t-il ses promesses et offrira-t-il un second souffle au langage ?

Ou ce manque de communication annonce-t-il un avenir plus sombre à la technologie de Sun ?

Lire aussi

Oracle dévoile ses intentions pour les technologies Sun : NetBeans, Glassfish, VirtualBox et OpenOffice

Les Rubriques (news, tutos, forums) de Developpez.com

Java
Oracle

En collaboration avec Gordon Fowler


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de ymajoros ymajoros - Membre habitué http://www.developpez.com
le 29/03/2010 à 10:46
En fait, dans un souci de sérieux, je suggère de supprimer le sous-titre de cette news, non vérifié / vérifiable.
Avatar de Idelways Idelways - Expert éminent sénior http://www.developpez.com
le 26/10/2010 à 11:58
Java : Crise au « Java Community Process »
Des voix internes à l'organisme s'élèvent pour dénoncer les pratiques d'Oracle

Mise à jour du 26/10/2010 par Idelways

Alors que les élections approchent pour élire les nouveaux membres du comité exécutif du Java Community Process (JCP), la situation au sein de l'organisme de standardisation des technologies Java semble de plus en plus insoutenable.

Cette fois, les voix qui s'élèvent viennent de l'intérieur du JCP.

Doug Lea, un « gourou » du langage et membre du comité exécutif du JCP vient de quitter son poste en publiant une lettre ouverte où il critique violemment Oracle et sa gouvernance sur le JCP. Il remet même tout bonnement la crédibilité de la société de Larry Ellison.

Un autre memebre du JCP, Stephen Colebourne, également membre de la fondation Apache, a clamé son opposition à la nomination par Oracle, de Scott Shapiro, un développeur certifié Java... de la compagnie d'imagerie médicale spécialisée dans les soins mamaires « Hologic ».

Il dit n'avoir « aucune idée de qui est Hologic et pourquoi ce serait un bon choix qu'il représente la communauté Java ».

Il remet aussi en question la candidature de l'ex-directeur technique de Yahoo!, Sam Pullara, qu'il juge très proche d'Oracle. Colebourne va jusqu'à encourager les membres de la communauté à voter "non" à sa nomination

Doug Lea, professeur d'informatique à la State University déclare même que pour lui : « le JCP n'est plus un corps de spécification et de normalisation crédible »."

Selon lui, le JCP est en phase de devenir, ni plus ni moins, un corps d'approbation pour les initiatives d'Oracle. Oracle ayant annoncé récemment qu'il allait présenter sa vision pour Java 7 et 8 à la communauté « très prochainement » (lire ci-avant)

Doug Lea va tout de même continuer à servir le langage au travers de l'OpenJDK, l'implémentation communautaire open-source de Java.

Doug Lea ressort également un autre sujet épineux : celui du projet Harmony.

Il pense, lui aussi, qu'Oracle ne compte pas fournir de licence des tests de compatibilité de Java à la fondation Apache. Une licence qui permettrait de valider le projet Harmony comme une alternative crédible à l'OpenJDK.

Oracle de son côté a exprimé sa déception de voir Doug Lea quitter le comité exécutif du JCP, et espère qu'il poursuivra ses contributions en tant que membre de la communauté.

Oracle a aussi défendu la nomination de Scott Shapiro de Hologic. Il s'agit, selon l'entreprise, de mettre en valeur les utilisateurs finaux de Java et le point de vue industriel, beaucoup moins représenté que le côté purement technique.

Deux visions, deux mondes. Un clash ?

Ambiance ambiance…

Source : lettre de Doug Lea, blog de Stephen Colebourne

Et vous ?

Partagez-vous l'avis de Doug Lea et Stephen Colebourne ? Ou comprenez-vous Oracle ? Le JCP a-t-il perdu toute crédibilité ?

En collaboration avec Gordon Fowler
Avatar de Julien Bodin Julien Bodin - Membre éclairé http://www.developpez.com
le 26/10/2010 à 15:14
Ca sent pas bon, c'est ça ?
Avatar de B.AF B.AF - Membre chevronné http://www.developpez.com
le 27/10/2010 à 0:00
Blague à part, cet article est bourré de fautes et de phrases inachevées ou de fautes de frappe.
C'est pas terrible d'un point de vue "pro".

Désolé, faut quand même le remarquer.

Je pense quand même que vu l'investissement lourd d'Oracle dans ses produits en Java; Oracle n'a aucun intérêt à tuer Java. Bien au contraire, ils ont tout intérêt à proposer une technologie gérée et plus dynamique que celle d'aujourd'hui.
Java a besoin de progresser dans le bon sens, les derniéres versions n'ont quasiment rien apporté et là dessus, je trouve que la technique coup de pied dans la fourmilliére n'est pas un mal.
Je rejoins Oracle sur le fait qu'un comité de gens qui ne peut projetter l'utilisation du langage et reste sur des domaines purement technique est un frein à l'innovation.
Quoi qu'il en soit, je trouve dur de jetter la pierre à Oracle. Java est en stand by depuis suffisamment longtemps pour que la responsabilité d'Oracle ne soit mise en cause.
Quand un communauté perd 80% de son temps à faire des débats pour la beauté du geste et passe 20% de son temps à travailler le produit, voilà ce qui arrive.
Mais au moins, on a trouvé à qui reprocher le déclin de Java !
Avatar de stephgil29 stephgil29 - Membre habitué http://www.developpez.com
le 27/10/2010 à 8:33
Je rejoins l'avis de B.AF. Java n'innove plus, semble stagner et l'idée d'un coup de pied dans la fourmilière me semble pas forcement une mauvaise nouvelle. La sortie de .NET avait mis un petit coup d'accélérateur au langage avec le jdk 1.5. Depuis plus grand chose de consistant à ce mettre sous la dent.
[HS]
Ma crainte vient plus du risque de changement de politique open source. Peuvent il changer le système de licence pour faire un système gratuit pour le grand public et payant pour les entreprises ?
L'avenir nous le dira. De toute manière l'existant est tellement important dans toutes les entreprises qu'elles préfèreront payer plutôt que de repartir sur une autre techno. Mais la je sort du sujet
[/HS]
Avatar de parrot parrot - Membre actif http://www.developpez.com
le 27/10/2010 à 9:13
Oracle a certainement intérêt à soigner et à faire évoluer java. Je ne me fais pas de soucis pour cela.

Par contre, ils semblent le faire à la hache, ce qui crée de nombreux mécontents. Ceux-ci vont probablement rejoindre openJDK, où une structure semblable mais parallèle à la JCP risque de voir le jour. Avec à la clé une divergence garantie entre les deux langages.

Que vont faire les développeurs? Ils devront probablement se décider pour l'une ou l'autre des voies. Que se passera-t-il donc si JBoss opte pour l'un des langages et IBM pour l'autre?

En d'autres termes, je crains que la communauté n'éclate.
Avatar de Uther Uther - Expert éminent http://www.developpez.com
le 27/10/2010 à 9:55
Citation Envoyé par parrot
Par contre, ils semblent le faire à la hache, ce qui crée de nombreux mécontents. Ceux-ci vont probablement rejoindre openJDK, où une structure semblable mais parallèle à la JCP risque de voir le jour. Avec à la clé une divergence garantie entre les deux langages.

Sauf que OpenJDK c'est justement l'implémentation soutenue par Oracle. L'implémentation open source concurrente serait Harmony, mais justement elle vient d'être abandonnée par IBM qui va participer à l'OpenJdk.

Quant a un JCP parallèle, pourquoi pas mais je vois mal comment il pourrait avoir des soutiens assez solide pour être viable.
Avatar de B.AF B.AF - Membre chevronné http://www.developpez.com
le 27/10/2010 à 10:39
Citation Envoyé par Uther  Voir le message
Sauf que OpenJDK c'est justement l'implémentation soutenue par Oracle. L'implémentation open source concurrente serait Harmony, mais justement elle vient d'être abandonnée par IBM qui va participer à l'OpenJdk.

Quant a un JCP parallèle, pourquoi pas mais je vois mal comment il pourrait avoir des soutiens assez solide pour être viable.

En même temps, le JCP n'est plus une bonne idée. Il y a un moment où il faut savoir réviser ses positions. Le JCP aujourd'hui est LE frein de l'évolution, c'est ce qui a provoqué la multiplication des frameworks et API tiers.
Il serait temps aujourd'hui que Java soit mieux géré, et si Java bénéficie aujourd'hui d'une politique produit Oracle avec un JCP contenu et pas omnipotent, c'est pour moi à des années lumiéres mieux que le principe actuel.
Il est temps que quelqu'un donne une direction à Java et si c'est Oracle, pourquoi pas ? Ils en ont les moyens et l'envie.
C'est toujours mieux que de mourrir d'une sclérose communautaire.
Avatar de parrot parrot - Membre actif http://www.developpez.com
le 27/10/2010 à 11:21
Citation Envoyé par Uther  Voir le message
Sauf que OpenJDK c'est justement l'implémentation soutenue par Oracle. L'implémentation open source concurrente serait Harmony, mais justement elle vient d'être abandonnée par IBM qui va participer à l'OpenJdk.

Quant a un JCP parallèle, pourquoi pas mais je vois mal comment il pourrait avoir des soutiens assez solide pour être viable.

Merci pour les précisions concernant openJDK et Harmony. Ceci éloigne la perspective d'un éclatement de la communauté.

Pour un JCP parallèle, il est vrai qu'il recueillerait maintenant peu de soutien. Toutefois, la communauté des mécontents d'Oracle grandissant sans cesse, ce soutien pourrait croître et atteindre une taille critique! Enfin, ne jouons pas les oracles trop tôt!
Avatar de _skip _skip - Expert éminent http://www.developpez.com
le 27/10/2010 à 21:47
Citation Envoyé par B.AF  Voir le message
En même temps, le JCP n'est plus une bonne idée. Il y a un moment où il faut savoir réviser ses positions. Le JCP aujourd'hui est LE frein de l'évolution, c'est ce qui a provoqué la multiplication des frameworks et API tiers.
Il serait temps aujourd'hui que Java soit mieux géré, et si Java bénéficie aujourd'hui d'une politique produit Oracle avec un JCP contenu et pas omnipotent, c'est pour moi à des années lumiéres mieux que le principe actuel.
Il est temps que quelqu'un donne une direction à Java et si c'est Oracle, pourquoi pas ? Ils en ont les moyens et l'envie.
C'est toujours mieux que de mourrir d'une sclérose communautaire.

Je pense que c'est un point de vue intéressant, en effet si cela pouvait rendre les cycles d'évolution de java plus rapides ce serait assez positif. Dans le monde .Net, avoir grosso modo un seul maître à bord (microsoft) lui a plutôt bien réussi.
Avatar de B.AF B.AF - Membre chevronné http://www.developpez.com
le 28/10/2010 à 11:19
Citation Envoyé par _skip  Voir le message
Je pense que c'est un point de vue intéressant, en effet si cela pouvait rendre les cycles d'évolution de java plus rapides ce serait assez positif. Dans le monde .Net, avoir grosso modo un seul maître à bord (microsoft) lui a plutôt bien réussi.

Il suffit de comparer le débat des closures avec Linq et les expressions Lambda.

Un débat "neverending story" sur des concepts complêtements éloignés de la réalité de l'utilisateur Java voir quasi philosophique qui se demande si Java doit être Ruby (cf BGGA vs CICE; et je reconnais j'exagère ); et de l'autre côté, une technologie qui provoque des questions (a qui a implémenté un provider linq, we salute you ) mais est efficiente depuis plus de 2 ans et va évoluer et surtout a des application concrêtes.
Un technologie a besoin d'un capitaine et de directions, sinon c'est le mouvement brownien.
Et comme c'est le mouvement brownien, chacun part dans sa direction et donc démultiplication des frameworks face à l'immobilisme. Dispersion des efforts, appauvrissement du bien collectif, création de chapelles et conflits permanents.

Si Java avait un navire amiral avec eventuellement un comité de normalisation expert indépendant et pouvait releaser en CTP par exemple les évolutions.
Là on est face à un "organes" tout puissant qui décide de tout en accord avec lui même.C'est bien qu'Oracle s'attaque au mammouth.
Offres d'emploi IT
Ingénieur sénior en développement mobile / projet innovation H/F
Safran - Ile de France - Hauts de Seine
Chef de projet SI confirmé (H/F)
Société Générale - Ile de France - Val-de-Fontenay
Ingénieur qualité logiciel au CEPS H/F
Safran - Ile de France - Osny (95520)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil