Emploi : l'année 2010 sera mitigée pour les cadres informaticiens
Et très mauvaise pour les jeunes diplômés, selon une étude de l'APEC

Le , par Katleen Erna, Expert éminent sénior
Mise à jour du 11.11.2010 par Katleen
Emploi : 2010 aura généré 35.000 embauches, une reprise de la croissance qui continuera en 2011 d'après le Syntec


Si les derniers chiffres communiqués par Pôle Emploi étaient plutôt pessimistes, le Syntec Numérique (le Syntec Informatique vient de changer de nom) vient apporter une éclaircie dans cette averse.

En effet, même si les scores record de 2008 ne sont pas égalés (40.000 embauches en un an), la tendance est tout de même à la hausse et à l'amélioration.

En 2009, seulement 22.000 postes avaient été pourvus, contre 35.000 pour 2010. Les entreprises informatiques françaises sont donc en train de remonter la pente (90% d'entre elles ont d'ailleurs recruté au moins un responsable de l'encadrement pendant ce troisième trimestre) . Et cela pourrait continuer en 2011, puisque 80% des compagnies souhaitent poursuivre à ce régime.

Le Syntec Numérique, c'est environ 5000 nouveaux emplois qui seront crées sur un total avoisinant les 370.000 salariés.

Si les cadres sont les professionnels de l'IT qui ont trouvé le plus d'emplois en 2010, les chefs de projet et les architectes informatiques restent les plus mal lotis.

Au niveau des secteurs les plus porteurs, on trouve en tête l'édition de logiciels et le conseil (+2%) ainsi que les services informatiques (+0.5%).

Pour conclure, un coup d'oeil global : le marché de l'informatique générera 41 milliards d'euros sur 2010.

Source : Le Syntec Numérique

fleche: 2011 permettra-t-il à notre industrie de retrouver le niveau de 2008 ?

Pour 2011, le Syntec prévoit une hausse de 3 % des revenus. Le cloud computing aura-t-il un rôle à joué dans de tels chiffres ?

Mise à jour du 04.11.2010 par Katleen
Emploi : le chômage augmente pour les professions des secteurs informatiques, les chiffres de Pôle Emploi sont mauvais


Et c'est repartit pour des mauvais chiffres. La courbe de l'emploi des informaticiens en France n'a pas fini de faire du yoyo.

Septembre a vu le chômage de ces salariés augmenter. Ils étaient alors 33600 à chercher un emploi dans cette branche (catégories A, B et C confondues). C'est 2000 de plus qu'en juin.

Cela représente environ 5.5% des professionnels de l'informatique. Merci la crise.

Ces chiffres plutôt moroses ne correspondent guères avec les prévisions optimistes de l'Apec, qui évoquait une reprise massive des recrutements pour le troisième trimestre 2010.

En revanche, les statistiques de l'Agence pour l'Emploi des Cadres concernant les difficultés rencontrées par les jeunes diplômés à trouver un poste (voir news précédente) sont confirmées.

Pour en revenir aux travailleurs IT, « la reprise actuelle du marché reste encore fragile et pourrait même déjà montrer ses premiers signes d'essoufflement ».

L'Insee, quant à lui, dénote une activité qui « ralentirait fortement dans les prochains mois. »

Bref, pas de quoi se réjouir. Mais le Syntec Informatique livrera ses conclusions sur le même sujet dans quelques jours. Peut être augurera-t-il des jours meilleurs.

Source : Pôle Emploi

Ces chiffres vous inquiètent-ils ? Pensez-vous qu'une reprise des offres d'emploi soit pour bientôt, puisque l'activité connaît une meilleure croissance que pendant la crise ?

Mise à jour du 08.10.2010 par Katleen
Emploi : chute du taux d'embauche pour les jeunes diplômés en informatique, la reprise en 2010 améliorera-t-elle la situation ?


Les nouvelles ne sont pas bonnes pour les jeunes diplômés en informatique. Les dernières statistique de l'Apec montrent une nette chute du taux de première embauche, en continu et depuis deux ans.

En 2007, 90% des nouveaux diplômés trouvaient un emploi, contre 70% en 2009 (70% des jeunes diplômés de ces cursus étaient en emploi, 27% recherchaient un premier emploi et 3% un nouvel emploi.) et 80% en 2008.

Les chiffres globaux, toutes filières confondues, sont encore plus mauvais : 64% seulement des étudiants de la promotion 2009 sont en poste 8 mois après la validation de leur diplôme (Bac+4 et plus). Un recul de 4% par rapport à 2008.

L'accès à un premier emploi accuse, lui, une baisse de 5%.

Mais la situation n'est pas aussi mauvaise qu'il y parait, selon l'Apec qui explique que le pire est passé en 2009, et que 2010 devrait être une année de relance et de transition.

Revenons-en aux filières de l'IT : les jeunes diplômés de ces sections en 2009 touchent un salaire moyen de 31.400 euros annuels. C'est un peu au dessus de la médiane brute annuelle globale (28 600 euros dans le privé et de 26 400 euros dans le public).

Ils sont de plus avantagés par rapport aux problèmes d'emplois précaires, puisque 82% des premiers emplois informatiques sont des CDI (soit 16% de CDD, contre 44% pour l'ensemble des domaines professionnels).

Enfin, à propos des débouchés, l'Apec explique que l'employeur le plus probable d'un informaticien est une entreprise de plus de 5000 salariés. En revanche, les jeunes diplômés sont 49% a trouver un emploi dans une PME dont l'effectif ne dépasse pas les 500 salariés.

Le secteur des services sera celui proposant le plus d'embauches, il représente d'ailleurs à lui seul 83% des emplois des jeunes diplômés de l'IT. En deuxième position, on trouve l'industrie (15%).

Source : Apec

Mise à jour du 17.09.2010 par Katleen
+549% d'offres d'emploi pour les technologies web d'après l'Apec, créer et gérer des sites Internet serait-il de plus en plus rentable ?


Décidément, les informations sur l'emploi se suivent mais ne se ressemble pas. Alors que les dernières informations que nous vous transmettions évoquaient les baisses d'augmentations des cadres IT, voici un bilan autrement plus positif que nous amène l'Apec.

L'Association Pour l'Emploi des Cadres indique que les offres d'emploi pour les cadres connaissent, elles, une belle hausse de croissance.

Au cours du mois d'août 2010, ce sont 7800 annonces à destinations des professionnels de l'informatique qui ont été confiées à l'Apec, soit 28% du total de celles qui lui ont été confiées (24800).

Sur une base annuelle faite de chiffres cumulés (la période de septembre 2008 à août 2009 comparée avec celle de septembre 200ç à août 2010), on enregistre une progression de 25%.

Des chiffres positifs et stables, d'une certaine façon.

Parmi les différentes catégories existantes, c'est toujours "informatique et gestion" qui trône en tête au niveau du volume : 3233 offres confiées à l'Apec en août 2010 (soit +22% sur un an).

Si l'on prends en compte cette fois les taux de progression, alors la palme est remportée haut la main par les compétences en technologies Internet et autour des sites web. Cette filière à fait un bond magistral : 765 annonces en ligne en août 2009, pour 7899 en cumul sur douze mois glissants, soit une hausse de 549%.

A l'inverse, les métiers de l'informatique industrielle font figure de mauvais élèves avec un gain annuel de +1% (654 offres en août).

Enfin, les offres à destination des directeurs informatiques sont en légère diminution (210 offres déposées en août, contre 233 annonces en juillet) malgré une progression de 207% en cumul sur douze mois glissants.

Et la catégorie « systèmes réseaux et données » continue de progresser avec +20% en août 2010 par rapport à juillet 2010, soit 1 483 offres déposées à l'Apec pendant le mois dernier (pour un volume total de 15 360 annonces).

Source : Apec

La conception de sites Web, le domaine le plus rentable de l'IT ?

Mise à jour du 15.09.2010 par Katleen
Emploi : Les augmentations des cadres IT en chute libre, seulement 34% de professionnels en ont bénéficié en 2009


Les nouvelles optimistes puis pessimistes se suivent à propos de la santé du marché de l'emploi en France. Aujourd'hui, c'est une information un peu grise que nous transmet l'Apec, à propos de l'évolution des salaires des cadres IT.

Si avoir un emploi aujourd'hui est difficile pour de nombreuses personnes, même celles étant en poste ne sont pas à l'abris des soucis.
L'étude menée par l'Apec révèle ainsi que les augmentations en matière de rémunération se sont fait discrètes en 2009.

Gagner en échelons dans une entreprise est donc moins aisé aujourd'hui. Même, y conserver sa place est devenu une vraie compétition.

Globalement, 51% des cadres ayant de l'ancienneté étaient promus en 2008. Ils ne sont plus que 39% en 2009. Et ceci vaut pour toutes fonctions confondues car, si l'on se penche sur les chiffres du seul secteur IT, les pourcentages baissent encore pour atteindre 34 % (en partant de 52% en 2008).

D'autres secteurs liés aux nouvelles technologies patissent également de fortes baisses des augmentations : c'est le cas de la télécommunication (de 66% à 44%) et de la R&D ( de 59% à 41%).

Ces mauvais chiffres concernant autant les augmentations individuelles que collectives (qui sont passées, respectivement, de 40% à 30% et de 20% à 16% en un an).

Enfin, les analyses de l'Apec démontrent que les individus sortant d'une école d'ingénieurs sont gratifiés de traitements supérieurs à ceux des universitaires. Si la différence est discrète en début de carrière, elle se creuse avec l'âge. Par exemple, en 2009, les cadres diplômés en école percevaient en moyenne un salaire de 50000 euros annuels, alors que les cadres avec des diplômes de facultés touchaient 44.000 euros annuels.

De quoi rappeler que le choix d'une formation reste pertinent tout au long d'une carrière en informatique.

Source : Apec

Mise à jour du 27.08.2010 par Katleen
Emploi : le chômage des informaticiens a augmenté en juillet, et a gagné 23.5% sur une base annuelle


Il y a quelques semaines, l'Apec annonçait une croissance positive du nombre d'offres d'emploi à destination des cadres IT (voir notre news du 08/08/2010). Les nouvelles étaient donc plutôt bonnes.

Mais hier, la Dares (Direction de l'Animation de la Recherche, des Etudes et des Statistiques) -qui dépend du Ministère du travail-, a livré ses données brutes ( ne prenant pas en compte les variations saisonnières et les jours ouvrables) concernant le chômage. Et ses conclusions font état d'une augmentation des demandeurs d'emploi dans les secteurs des systèmes d'information et des télécommunications en juillet 2010.

On décompte 32.000 inscrits à Pôle Emploi (des chiffres équivalents à ceux d'avril 2010) pour les métiers cités plus haut. Pourtant, en juin, les statistiques avaient baissées en passant de 31.800 (mai) à 31.500 inscrits.

Comparé à juillet 2009, où 25900 personnes étaient inscrites, le chômage dans les métiers des systèmes d'information et de télécommunications a ainsi augmenté de 23.5%.

Source : Données de la Dares

Que pensez-vous de ces informations ?

Dans les mois à venir, pensez-vous que la situation va évoluer vers une reprise d e l'embauche, ou vers une récession ?

Mise à jour du 18.08.2010 par Katleen
L'emploi IT repart en juillet d'après Monster, avec une belle croissance des embauches

Le site Internet spécialisé en gestion de l'emploi Monster confirme une amélioration de l'activité du recrutement en informatique pour l'été 2010.

Le baromètre de l'emploi de juillet 2010 du site montre une reprise, suite au traditionnel ralentissement estival.

Mieux, pour l'IT, le volume des offres a retrouvé son niveau du mois de mai, avec un indice de 104 (hausse de 21 points par rapport à juillet 2009).

Les ingénieurs sont au même régime (+20 points comparé à la même période de l'année dernière).

Géographiquement parlant, c'est le Nord qui enregistre la plus forte croissance pour juillet. Mais, à une échelle annuelle, c'est toujours l'Ile-de-France qui est en tête (+22% par rapport à juillet 2009).

Source : Le baromètre de Monster

L'emploi des cadres IT se porte bien
Selon une étude de l'APEC : les intentions d'embauche retrouve leur niveau d'avant crise

Mise à jour du 06/08/10

L'Agence Pour l'Emploi des Cadres (APEC) vient de publier son « Focus Conjoncture » sur l'évolution du marché de recrutement des cadres. Ce rapport montre qu'il règne dans le secteur de l'informatique et de l'ingénierie R&D, un « franc soleil ».

Selon l'APEC, 79% des SSII se disent prêtes à recruter au moins un cadre, dont 63% durant le 3ème trimestre, soit une augmentation de 3% par rapport à la même période de l'année passée.

Plus que la moitié de ces entreprises déclarent offrir plus de nouveaux emplois de cadres que l'année passée.

86% auraient même déjà recruté pendant le 2ème trimestre.

Des performances qu'il convient de modérer. Les chiffres de 2009 étaient en effet désastreux. Cette embellie ne serait donc qu'une réparation des licenciements survenus lors de la crise financière.

Pour les postes les plus proposés, l'« Informatique » arrive en 5ème position avec 21% derrière le commercial et la vente, l'administration et les finances, les services techniques et la production chantier.

Le rapport décrit une tendance générale en hausse avec "près de six entreprises sur 10 [qui] ont recruté au moins un cadre au cours du 2e trimestre 2010, contre 47% au 2e trimestre 2009".

L'amélioration concerne aussi les secteurs du commerce, des transports, du conseil et des services pour entreprises, contre un tassement des réalisations de recrutement pour les secteurs de la construction, l’industrie et la banque-assurances.

Pour mémoire, le baromètre de l'APEC s'appuie sur l'interrogation de 750 entreprises de plus de 100 employés du secteur privé.

Télécharger le rapport complet.

Source : Site de l'APEC

Lire aussi :

Emploi : Les offres IT chutent de 13% par rapport à avril 2009, d'après les statistiques de l'Apec

La demande rattrape l'offre sur le marché de la prestation informatique, le baromètre mensuel HitechPros laisse entrevoir une reprise

Un développeur informatique peut-il devenir un manager IT ? Les programmeurs seraient "trop" passionnés

La rubrique Emploi de Développez

Et vous ?

Que pensez-vous de ces chiffres ?
Y'a-t-il une réelle augmentation des recrutements dans votre entreprise ?
Quels sont les services les plus concernés ?

Maj par Idelways et Gordon Fowler

Mise à jour du 24/03/10
NB : Les commentaires sur cette mise à jour commencent ici dans le topic

L'emploi des cadres dans l'informatique commence à se redresser
D'après l'APEC, mais la situation est encore mauvaise

L'Agence Pour l'Emploi des Cadres (APEC) vient de sortir son rapport mensuel.

Selon que l'on regardera le verre à moitié vide ou le verre à moitié plein, on qualifiera ses conclusions de prometteuses ou au contraire de plutôt mauvaises.

"En février 2010, 24 080 offres ont été confiées à l'Apec, en progression de 29 % par rapport à février 2009". En ce qui concerne le secteur IT en particulier, la progression est légèrement infiérieure (+25 %).

En revanche, si on regarde sur les douze derniers mois (en glissement), la situation est toujours préoccupante puisque le nombre d'offres a reculé de 17 %.

L'APEC souligne néanmoins que ce recul semble se stabiliser.

Une vision optimiste mais qui n'efface pas une autre mauvaise nouvelle pour les informaticiens. Le secteur IT est en effet un des plus touché par ce recul (- 26%).

Bref, la « dégradation s'améliore » certes, et le pire serait derrière nous. Mais la reprise ne semble pas être encore là.

Selon l'APEC bien sûr, qui – rappelons-le - se fonde sur ses propres offres.

Source : Rapport de l'APEC

MAJ de Gordon Fowler

Mise à jour du 16/02/10

L'année 2010 sera mitigée pour les cadres informaticiens
Et mauvaise pour les jeunes diplômés, selon une étude de l'APEC

L'Agence pour l'Emploi des Cadres (l'APEC) vient de publier une étude mi-figue mi-raisin sur l'emploi des cadres en 2010.

Si les résultats tous secteurs confondus sont plutôt mauvais (un recul de 5.000 embauches par rapport à 2009, pour arriver à un total de 135.000), les cadres informaticiens ne seraient pas les plus mal lotis.

Mais pas de quoi se réjouir non plus.

En 2008, 28.400 embauches de développeurs avaient été recensés par l'APEC.
En 2009, année noire parmi les années noires, ce chiffre était tombé à 21.700 (soit presque un quart en moins).
En 2010, ce sont entre 21.800 et 24.000 embauches qui seraient prévues.

Le niveau général de 2008 ne devrait être atteint à nouveau qu'en 2013.

Les plus exposé(e)s à la crise restent les jeunes diplômés.

En 2009, leurs recrutement a chuté de 35 %. En 2010, il devrait continuer de s'effondrer de 20 à 27 %.

Le pessimisme de l'APEC contraste avec l'optimisme de ses deux précédents rapports prévisionnels annuels.

Deux rapports où l'organisme s'était lourdement trompé.

Jamais deux sans trois ?

Source : Le rapport de l'APEC

Lire aussi :

Les signes qui montrent que votre carrière IT est en péril, choisissez le plus annonciateur dans notre top 6
Le chômage pour les professions de l'informatique gagne 45 % en un an, d'après les estimations de Pole Emploi
Mettre un développeur à la gestion de projet : est-ce une punition ou une promotion ?

Reprise massive des investissements IT en 2010, selon Forrester : l'emploi des développeurs va-t-il en bénéficier ?

La rubrique Emploi (actu, forum, tuto) de Développez.com

Et vous ?

D'après votre expérience personnelle, voyez-vous plutôt une reprise pour 2010 ou au contraire, êtes-vous d'accord avec les prévisions de l'APEC ?

MAJ de Gordon Fowler

Emploi : 30% d'offres en moins pour les cadres informatiques en octobre, d'après les dernières statistiques de l'Apec

L'Apec annonce avoir enregistré une baisse de la chute des offres d'emploi proposées aux cadres en octobre, pour la première fois depuis plusieurs mois (71 points de recul sur son indice mensuel contre 107 points en septembre). La crise n'est cependant pas encore terminée et les emplois informatiques ne font pas partie des secteurs d'activité les plus épargnés.

En octobre, 21 246 annonces de recrutement ont été publiées sur le site de l'Apec, soit 21 % de moins qu'en octobre 2008 et 30 % de moins qu'en septembre 2008.

Sur ces chiffres globaux, 5483 des offres ciblaient des cadres dans le domaine de l'informatique (ce qui représente une baisse de 30 % par rapport aux 7872 offres d'octobre 2008).

En additionnant les statistiques des douze derniers mois, le nombre d'offres d'emploi confiées à l'Apec dans le domaine de l'informatique a chuté de 34% (alors que ce recul se limite à 26 % tous secteurs confondus).

Les chiffres sont tout de même meilleurs que ceux obtenu en septembre dernier (qui faisaient état d'une chute de 38 % par rapport à l'année précédente).

La seule catégorie d'emplois informatiques à ne pas connaitre ce type de soucis est celle des postes de direction qui totalisent 123 offres en octobre 2009 contre seulement 52 en octobre 2008. L'informatique de gestion est, quant à elle, la plus touchée avec 38 % de recul des offres.

Source : Communiqué de presse de l'Apec


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de grafikm_fr grafikm_fr - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 15/11/2010 à 17:13
Citation Envoyé par Marco46  Voir le message
Si tu débordes sur ton planning d'origine c'est que le problème d'origine a été mal cerné.

Et les problèmes de compatibilité, les bugs et toussa, ça arrive jamais chez toi?

Citation Envoyé par Marco46  Voir le message
mais pas question de faire plus de 37/38h par semaine pendant plusieurs semaines d'affilée. Faut pas déconner.

Ceci explique cela
Avatar de Marco46 Marco46 - Expert éminent http://www.developpez.com
le 15/11/2010 à 17:16
Oui bon on se comprend, ya des aléa, chuis allé un peu vite dans ma réponse.

Mais si tu débordes au point de faire 20heures de plus par semaine c'est quand même le signe d'un problème plus profond nan ?
Avatar de Lyche Lyche - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 15/11/2010 à 17:24
Citation Envoyé par Marco46  Voir le message
C'est pas possible d'être réellement efficace plus de 7 heures, 8 maxi et encore dans des conditions optimales (silence, bonne nuit, etc ...) dans le développement à moins d'être un surhomme (ou une surfemme).

Chacun son endurence et ses techniques pour durer plus longtemps..

Les dev qui bossent 10h/J pendant des semaines sont juste des hypocrites. C'est pour se la donner.

Qui es-tu pour traiter les autres d'hyprocrites quand tu dis que tu fais 15h de taf dans la journée?

Là je viens de faire 4 semaines d'affilée entre 10h et 15h par jour pour terminer la préparation d'une VAE en plus du taf. Je suis mort. Nerveusement ET physiquement.

Et bien tu es dans le même cas que moi, pourquoi tu me prends la tête?

Si tu débordes sur ton planning d'origine c'est que le problème d'origine a été mal cerné.

Je n'ai jamais rendu une application en retard, le planing, je n'en ai cure, je ne cherche qu'a respecter mes délais.

Ça m'arrive de faire des heures pour déplanter un client ou tenir une petite échéance (genre faut tester tel truc à telle date) mais pas question de faire plus de 37/38h par semaine pendant plusieurs semaines d'affilée. Faut pas déconner.

Chacun sa situation, moi je viens d'arriver dans une nouvelle entreprise, j'ai tout à refaire au niveau de la confiance et je fais tout pour..
Avatar de grafikm_fr grafikm_fr - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 15/11/2010 à 17:24
Citation Envoyé par Marco46  Voir le message
Mais si tu débordes au point de faire 20heures de plus par semaine c'est quand même le signe d'un problème plus profond nan ?

Ah ça oui, ça veut dire que tu travailles dans une SSII ou un cabinet de conseil typique où ton chef veut le résultat pour hier.
Avatar de lutecefalco lutecefalco - Rédacteur http://www.developpez.com
le 15/11/2010 à 17:25
Citation Envoyé par Marco46  Voir le message
Mais si tu débordes au point de faire 20heures de plus par semaine c'est quand même le signe d'un problème plus profond nan ?

C'est sûr mais ça peut arriver. T'es pas à l'abri d'un client qui change d'avis ou d'une erreur de conception qui t'obliges à refaire une partie du boulot.
Ok, ça fout les boules mais c'est le taff qui veut ça
Avatar de lutecefalco lutecefalco - Rédacteur http://www.developpez.com
le 15/11/2010 à 17:27
Citation Envoyé par grafikm_fr  Voir le message
Ah ça oui, ça veut dire que tu travailles dans une SSII ou un cabinet de conseil typique où ton chef veut le résultat pour hier.

Ou que les mecs en salle des marchés ont changé d'avis et que t'as 3 semaines de taff à jeter à la poubelle mais sans changer la date de livraison
Avatar de Marco46 Marco46 - Expert éminent http://www.developpez.com
le 15/11/2010 à 17:45
Citation Envoyé par Lyche  Voir le message
Qui es-tu pour traiter les autres d'hyprocrites quand tu dis que tu fais 15h de taf dans la journée?

Et bien tu es dans le même cas que moi, pourquoi tu me prends la tête?

Cas particuliers pour travail personnel.

Le soir jusqu'à 2h00 du matin j'ai pas bossé à 100% de mes capacités mais fallait que ça avance. J'avais pas le choix, j'avais une date butoir.

Mais une date de livraison n'a jamais été une date butoir en informatique. J'ai que 5 ans d'XP mais j'ai jamais vu un projet terminer à l'heure. Jamais. Et je dis bien vu. Je parle pas que de moi. Donc pas besoin d'en faire un monde. Le tout c'est de communiquer et d'informer à l'avance plutôt que de garder tout pour soi et de se tuer la santé derrière. Pour ma VAE j'avais pas le choix j'avais 1 mois pour boucler dossier + DSPP + présentation powerpoint. Sinon je me chiais j'étais bon pour attendre l'année d'après. Donc bon...
Avatar de Lyche Lyche - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 15/11/2010 à 17:52
Depuis que je suis en SSII je me suis toujours efforcé de rendre un travail à l'heure, si tu n'en a jamais entendu parlé ça ne veux pas forcément dire que ça n'existe pas.

Que ce soit pour une VAE ou pour un client, la plupart des individus qui peuplent ce mondent on tendance à oublier qu'un travail c'est donnant donnant. Comment veux tu que ton patron ait envie de t'augmenter, ou même de te faire plaisir par des compensation diverses si tu n'es pas à fond dans ton travail et que tu y vas en trainant les pieds le matin?

Je n'arrive pas à comprendre comment on peut faire un travail et ne pas accepter les inconveignant de ce dernier. Et de partout, l'un des inconveignant majeur ce sont quand même les heures supp..

Quand tu dis "cas particulier pour travail personne" tu veux dire que tu es "égoïste"? tu es capable de te défoncer pour ta propre personne mais pas pour les dizaines (voir les centaines) d'utilisateurs de ta futur réalisation j'applaudis cette mentalité.. C'est comme ça qu'on va droit dans le mur.
Avatar de valkirys valkirys - Membre expérimenté http://www.developpez.com
le 15/11/2010 à 18:16
Citation Envoyé par Lyche  Voir le message
Comment veux tu que ton patron ait envie de t'augmenter, ou même de te faire plaisir par des compensation diverses si tu n'es pas à fond dans ton travail et que tu y vas en trainant les pieds le matin?

Tous les patrons que j'ai vu travaillent tard le soir/la nuit et le week-end, franchement si tu sortais à 17h dans les rue de Paris tu verrais que beaucoup de gens ont fini de bosser vers 17h-18h.
Ils doivent comprendre que tout le monde ne vie pas comme eux.Si ils veulent des gens motivés et performant pour la plus part ce sera 8h par jour c'est tout.
Citation Envoyé par Lyche  Voir le message

Je n'arrive pas à comprendre comment on peut faire un travail et ne pas accepter les inconvénient de ce dernier. Et de partout, l'un des inconvénient majeur ce sont quand même les heures supp..

Pour manger, si j'étais rentier je ne bosserais pas : je peux faire de l'informatique pour moi, et j'occupe très bien mes journées.
Citation Envoyé par Lyche  Voir le message

Quand tu dis "cas particulier pour travail personne" tu veux dire que tu es "égoïste"? tu es capable de te défoncer pour ta propre personne mais pas pour les dizaines (voir les centaines) d'utilisateurs de ta futur réalisation j'applaudis cette mentalité.. C'est comme ça qu'on va droit dans le mur.

On ne peux pas dire que les dev vont sauver la France ( et le monde ) en faisant 15h par jour même le week-end...
inconveignant???? inconvénient
Avatar de Marco46 Marco46 - Expert éminent http://www.developpez.com
le 16/11/2010 à 5:25
Citation Envoyé par Lyche  Voir le message
Que ce soit pour une VAE ou pour un client, la plupart des individus qui peuplent ce mondent on tendance à oublier qu'un travail c'est donnant donnant. Comment veux tu que ton patron ait envie de t'augmenter, ou même de te faire plaisir par des compensation diverses si tu n'es pas à fond dans ton travail et que tu y vas en trainant les pieds le matin?

Alors déjà je sais pas où tu as pu lire que je trainais les pieds pour aller au boulot. Pas du tout, j'aime ce que je fais. Mais pas au point de me faire exploiter.

Citation Envoyé par Lyche  Voir le message
Je n'arrive pas à comprendre comment on peut faire un travail et ne pas accepter les inconveignant de ce dernier. Et de partout, l'un des inconveignant majeur ce sont quand même les heures supp..

Je peux comprendre qu'on fasse quelques heures supplémentaires pour terminer quelque chose. Genre 3 ou 4 heures de plus sur 2 jours pour tenir un petit délai ou déplanter un client (ça c'est plutôt à ranger dans la case politesse mais bon ...) mais je comprends pas qu'on fasse 10/15 h de plus par semaine. Ça c'est juste dévaloriser son travail, celui des autres, et se tirer une balle dans le pied.

Il est évident qu'on parle ici d'heures supp non payées. Les heures supp payées ne sont pas un choix. Si ton patron veut t'en faire faire tu es obligé de les faire.

Citation Envoyé par Lyche  Voir le message
Quand tu dis "cas particulier pour travail personne" tu veux dire que tu es "égoïste"? tu es capable de te défoncer pour ta propre personne mais pas pour les dizaines (voir les centaines) d'utilisateurs de ta futur réalisation j'applaudis cette mentalité.. C'est comme ça qu'on va droit dans le mur.

Parce que ton patron il rogne sur son salaire ou ses dividendes pour que tu passes un meilleur noël peut être ?

Comme tu l'as déjà dit c'est donnant / donnant.
Avatar de Louis Griffont Louis Griffont - Inactif http://www.developpez.com
le 16/11/2010 à 8:51
Citation Envoyé par lutecefalco  Voir le message
C'est vrai que les bugs et les imprévus, ça n'arrive que dans les films...

Citation Envoyé par grafikm_fr  Voir le message
Et les problèmes de compatibilité, les bugs et toussa, ça arrive jamais chez toi?

Entre un problème de ce genre qui va entraîner une surchauffe pendant une semaine, et faire systématiquement 20h de plus toutes les semaines... pour moi le problème est différent !
Offres d'emploi IT
Stagiaire en erp/crm
FM Media - Ile de France - Wissous (91320)
Développeur
Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information ( - Ile de France - Paris (75000)
Développeur symfony confirmé h/f
altima - Nord Pas-de-Calais - Roubaix (59100)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil